fbpx
congosynthese

Kasaï Central : 2.041 cas des violences sexuelles enregistrés entre janvier et août 2020.

C’est le rapport donné par la division provinciale du Genre. Selon Madame Chantal Ndaya, chef de division provinciale du genre, les causes de la recrudescence de ces cas de violences sexuelles en province sont entre autres, la pauvreté, le refoulement d’Angola, et tant d’autres.

Son souhait ardent est que les auteurs de ces crimes soient sérieusement condamnés par la justice. Toutefois, elle déplore la non prise en charge adéquate des victimes des violences vivant dans des villages.

C’est seulement dans la ville que les survivantes sont prises en charge et non dans des villages, a-t- elle martelé tout en demandant aux structures qui luttent contre les violences sexuelles d’élargir leurs actions jusque dans les villages lointains pour prendre toutes les victimes des violences sexuelles en charge.

La rédaction

Autres titres

Goma: 25 présumés criminels arrêtés par les FARDC au quartier Mugunga

deo

Nord-kivu/attaque à la prison de Beni-Kangbayi : 4 morts et plusieurs blessés

deo

Goma : L’hôtel Cap Kivu se porte bien, pas une seule faillite ! (La Direction)

deo