fbpx
congosynthese.com

Justice/ KALEV MUTOND invité à nouveau au Parquet Général ce mardi

L’ancien patron de L’Agence nationale des Renseignements ( ANR), Kalev Mutond est attendu ce mardi 9 mars au Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa Gombe. Un mandat de comparution lui avait été adressé le vendredi 5 mars dernier par l’avocat général, Robert Lumbu Phanzu.

 » Nous mandons au sieur Kalev Mutond, résidant sur l’avenue Macampagne n°22, quartier Joli Parc ( Ref. En diagonale avec ASK dans la commune de Ngaliema à Kinshasa) de comparaître devant nous en notre cabinet au 2ème niveau de l’immeuble Palais de la Justice, place de l’Indépendance, ce mardi 9 mars 2021 à 10h00, pour y être entendu sur des faits infractionnels lui imputés et lui faisons savoir que faute de ce faire, il lui sera contraint conformément à la loi. A l’effet de quoi nous avons signé le présent mandat  » a indiqué l’officier du Ministère public, Robert Kumbu Phanzu.

Plusieurs plaintes ont été déposés contre l’ancien patron de l’ANR, parmis ces personnes, Jean-Claude Muyambo,Christopher Ngoy, Kapepula Mulumba Joseph et Vano Kiboko.

Ces derniers l’accuse des crimes, enlèvements, tortures et arrestations arbitraires commis dans l’exercice de ses fonctions à l’ANR.

Dans un communiqué, les avocats de l’ancien AG de l’ANR affirment qu’aucun des plaignants n’avait avancé un seul fait précis sur la responsabilité ou l’implication individuelle de l’ancien AG KALEV MUTOND concernant les allégations des tortures, enlèvement, traitement inhumain, empoisonnement ou tentative d’assassinat.

 » Les services de l’Etat ne comptant pas que des saints dans leurs rangs, il est possible que des actes prohibés par la loi, aient été commis sur terrain ou dans leurs bureaux respectifs, par des agents, des cadres ou des officiers de l’armée, de la PNC, de l’ANR ou de la DGM, dans l’exercice de leurs fonctions « , disent-ils et demandent aux plaignants  » soit de démontrer en quoi leurs actes étaient commis sur ordre ou instruction personnelle de Kalev Mutondo « .

Le nouveau mandat de comparution est consécutif à plusieurs invitations précédentes dont celle du 18 février de l’année en cours, auxquelles Kalev avait joué aux abonnés absents.

Et dans une interview qu’il avait accordé à la Radio Okapi le 21 février dernier, l’ancien chef de L’ANR avait fait savoir que son agence de renseignement est victime d’une propagande politicienne.

 » Il y a des compatriotes qui, dans l’opinion nationale ou à l’étranger, ont délibérément choisi de salir les services de leur propre pays ».

Et d’ajouter.

 » On présente les agents de l’ANR comme des assassins, on présente le service lui-même comme n’étant là que pour torturer, pour assassiner. Mais personne ne va vous citer le nom d’une seule personne, je ne parle pas de quatre ou cinq personnes, qui a été tué par l’ANR. On vous parle d’empoisonnement. Je ne connais pas un cas, toutes les années que j’ai passées dans le service, y compris au sommet du service, je ne connais pas un seul cas d’un compatriote ou d’un étranger empoisonné par l’ANR « .

Dans un autre document, le procureur avait demandé à l’actuel administrateur général de l’ANR l’avis favorable pour vous entendre , l’autorisation en question lui a été accordé.

A suivre.

E.M

Autres titres

Le Prince Philip est décédé à l’âge de 99 ans, annonce le Palais de Buckingham

deo

Les représentations diplomatiques congolaises à l’étranger sur le point d’être déguerpies

deo

Le Cardinal Fridolin Ambongo aux obsèques de l’archevêque de Lubumbashi Mgr Jean-Pierre Tafunga Mbayo

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus