fbpx
27 C
Kinshasa
July 7, 2020
congosynthese

Journée nationale du poisson :La FECOPEILE dénonce la persistance de l’insécurité sur le lac Edouard

C’est au cours d’un point de presse animé ce mercredi 24 juin que la fédération de comités des pêcheurs individuels du Lac Édouard (FECOPEILE) est montée au créneau pour dénoncer avec dernière énergie la persistance de l’insécurité grandissante des groupes armés Mai Mai sur le lac Édouard. Cette sonette d’alarme a été lancée à l’occasion de la commémoration de la journée nationale du poisson célébrée de le 24 juin de chaque année.


Pour cette organisation des pêcheurs , le lac Edouard est menacé par l’activisme des groupes armés nationaux et étrangers qui s’enrichissent depuis des lustres par l’exploitation irrationnelle des ressources halieutiques.

” Ces groupes armés se livrent à l’abattage des hippopotames qui joueraient un rôle crucial dans la chaîne tropicale, la déforestation de la berge du lac par la carbonisation avec un impact négatif sur la reproduction des poissons dans les baies et frayères ” , déclare Josué Kambasu, secrétaire général de la Fecopeile.

Par ailleurs, cette organisation de la défense des droits des pêcheurs sur le lac Edouard précise que ces groupes armés ont instaurés sur le plan socio-économique une taxe illégale hebdomadaire de 10.000 francs congolais pour le percepteur par embarcation de la pêche suivi de kidnapping et tueries des pêcheurs.

L’occasion faisant le larron la FECOPEILE sollicite une franche collaboration entre la hiérarchie militaire,l’institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN),
et les autorités politico administratives. Cela estime-t-elle sécuriserait la partie sud Ouest du lac Edouard, notamment Chanika ,Katindo qui sont devenus le foyer de l’insécurité.

” Nous demandons au gouvernement provincial du Nord-Kivu de renforcer la traque des groupes armés MAI-MAI basé dans la zone de Chanika. Au commandement de la 34 ème région militaire et des secteurs opérationnels sokola 1 et 2 de multiplier les opérations militaires pour éradiquer totalement ces groupes armés basés dans les zones touchées par l’insécurité. Mais aussi d’installer des positions militaires conjointes FARDC -ICCN pour assurer la sécurité permanente tout en protégeant la biodiversité du parc national de VIRUNGA ” tel est le souhait de cette structure.

Rappelons que le lac Edouard est situé au centre du parc national de VIRUNGA. Ce lac congolais offre
une richesse faunique et floristque aquatiques exceptionnelle dûe à sa grande diversité de biotopes et habitats naturel. Sa position phystogeographique qui abrite des nombreuses espèces des poissons et herberge plusieurs espèces d’oiseaux aquatiques joue également un grand rôle dans cette partie de la Rdc. Il est grand temps que les autorités congolaises réagissent pour protéger la flore et la faune de la Rdc. Tout en sachant que le pays peut prendre son envol et se développer uniquement avec ces richesses naturelles sans l’aide des étrangers.

Justin Kabumba

Autres titres

Le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa et vice-président de la CENCO, a reçu le président du CNSA, Nkoy Joseph

Deo

Beni/attaque à répétition des ADF: l’armée renforce ses éléments dans plusieurs axes routiers

Kabumba Katumwa

Ituri:Jean Bamanisa condamne l’embuscade de la CODECO ayant fait 11 morts dont deux notables et des agents de l’ordre.

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus