congosynthese

Joseph Kabila donne des orientations au FCC sur la campagne électorale

Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange a, en sa qualité d’initiateur et d’autorité morale de la plate-forme politique Front commun pour le Congo (FCC), donné des orientations précises sur la campagne électorale qui a débuté jeudi dernier à minuit, à l’ensemble des membres de ce regroupement politique réunis jeudi à sa ferme privée de Kingakati.

Lambert Mende Omalanga, ministre de la Communication et médias, membre du comité stratégique du FCC, a déclaré à la presse que le Chef de l’Etat a invité, en ce premier jour de la campagne électorale,  l’ensemble des membres du FCC au respect des orientations spécifiques sur cette campagne.

« Les membres du FCC sont sereins et abordent cette campagne avec beaucoup d’humilité, car ils sont détenteurs d’une responsabilité de redevabilité, étant donné qu’ils ont un bilan à présenter, de même qu’ils sont totalement décomplexés et confiants par rapport à ce qu’ils ont fait pour ce pays », a-t-il déclaré.

Le FCC, a encore dit Mende Omalanga, abordera cette campagne autour de la vision du Président Joseph Kabila tournée vers l’autodétermination du peuple congolais. Et à cet égard, le FCC est en phase avec la majorité des Congolais, a-t-il ajouté.

A une question, le ministre Mende a répondu que les Congolais qui sont critiques peuvent se souvenir de ce qu’était la RDC lorsque le Président Joseph Kabila avait pris les rênes de ce pays en 2001, et s’ils peuvent se projeter dans l’histoire et comparer le Congo «  à ce que nous sommes aujourd’hui ». Il n’y a aucun complexe à avoir assumé ce bilan et à avoir consolidé toutes ces actions positives qui ont été faites et le FCC garde l’humilité par rapport à celles qui n’ont pas été faites, a fait savoir Mende Omalanga.

«  Nous ne vivons pas dans un paradis, et nous savons qu’il y a des choses qui devront être consolidées », a-t-il poursuivi, précisant que nous ne pouvons pas dire que nous nous retrouvons aujourd’hui au même niveau qu’en 2001, lorsque le Président Joseph Kabila est arrivé au pouvoir. Ce dont ce peuple a bénéficié, c’est le leadership clairvoyant de Joseph Kabila, qui mérite d’être poursuivi et consolidé par Emmanuel Ramazani Shadary.

Il a fait savoir, par ailleurs, que le Président Joseph Kabila, dans toutes ses communications au Parlement, revenait avec beaucoup d’insistance sur la nécessité d’améliorer la gouvernance.  Et il a toujours lutté contre la corruption, car « nous avions hérité d’un pays qui n’existait presque plus ».

Et, en sa qualité de leader du FCC, a poursuivi Mende Omalanga, le Président Joseph Kabila a rappelé aux membres de cette plate-forme, qu’il ne s’agit pas de gagner les élections pour gagner, mais il s’agit plutôt de gagner pour une vision qui est l’autodétermination du peuple congolais. Car « le vrai problème que nous avons aujourd’hui est celui de savoir que   la RDC nous appartient ». « L’indépendance doit être parachevée et  la lutte de Kimpa Vita, de Simon Kimbangu, de Lumumba et de Laurent-Désiré Kabila n’est pas encore achevée », a-t-il martelé.

Répondant à une autre question, Mende Omalanga a fait savoir qu’il y a trop de spécialistes en questions électorales en RDC, surtout à l’étranger, rassurant que la CENI, qui a reçu du gouvernement tous les soutiens logistiques et financiers dont elle a besoin,  a rassuré qu’elle est désormais capable de mener à bonne fin sa mission.

ACP


Autres titres

RD Congo : Il faut enquêter sur deux anciens responsables des services de renseignement

Deo

Banditisme à Kinshasa : D. Amuli instruit S. Kasongo « d’intensifier les partrouilles et d’effectuer les bouclages ciblés »

Deo

CENI: L’élection des gouverneurs fixée au 10 avril 2019

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus