congosynthese

John Numbi dépêché à Lubumbashi pour mettre fin à l’insécurité


L’inspecteur général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), le général d’armée John Numbi, séjourne, depuis mardi 9 avril, à Lubumbashi, deux jours avant l’arrivée du président Félix Tshisekedi dans cette ville, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

A l’aéroport de Luano, cet haut responsable de l’armée, interrogé par ACTUALITE.CD, a dit se trouver à Lubumbashi pour trouver des “solutions appropriées à l’insécurité” qui sévit dans la ville cuprifère.

“Nous devons dire : fini d’égorger, de traumatiser la population lushoise”, a déclaré le plus haut gradé de l’armée congolaise, dépêché en province par le président Félix Tshisekedi.

Dans sa suite, plusieurs officiers militaires et policiers pour cette fin. “Le commandant suprême, président de la République, a entendu les cris de la population. Il m’a envoyé pour venir spécialement avec les officiers de la police pour mettre fin à ces tracasseries de la population”, a-t-il ajouté.

Première visite de Tshisekedi
Lors d’une réunion mardi avec les partis politiques; le gouverneur du Haut-Katanga, Célestin Kapopo Pande, a annoncé que le président Félix Tshisekedi effectuera une visite de trois jours dans le Haut-Katanga. Il s’agira de sa première visite officielle à l’intérieur du pays depuis son élection.

Situation sécuritaire préoccupante
Depuis plusieurs semaines, la situation sécuritaire dans la ville de Lubumbashi et ses environs demeure préoccupante. Plusieurs ménages sont visités par des hommes armés qui volent, violent et tuent. Face à cette situation, les jeunes de plusieurs quartiers ont décidé de se prendre en charge en assurant eux-mêmes la sécurité de leurs contrées respectives. Plusieurs présumés voleurs ont déjà été brûlés vifs au cours des patrouilles dites “citoyennes” organisées à cet effet.

José Mukendi, à Lubumbashi

Loading...

Autres titres

LES RÉVOLUTIONNAIRES DU FCC ACTIVENT LE PROCESSUS D’EXPOSER LES ACCORDS FCC-CACH

Deo

Affaire Saut-de- mouton, passation des marchés de gré à gré: Vital Kamerhe sur le banc des accusés

Deo

La République démocratique du Congo est la deuxième plus grande crise de la faim dans le monde après le Yémen ;

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus