fbpx
congosynthese.com

JIF 8 mars: »En RDC les femmes restent trop souvent discriminées ou laissées de côté, c’est intolérable » (Moïse Katumbi)

Moïse Katumbi Chapwe, président du parti politique Ensemble pour la République, a, à l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits des femmes ce lundi 8 mars 2021, déploré la discrimination dont cette dernière fait face en République démocratique du Congo.

D’après lui, les femmes restent trop souvent discriminées ou laissées de côté, une situation qui est intolérable.

L’ancien exilé sous Kabila appelle par ailleurs à la mise en œuvre de l’égalité et de la parité, inscrite dans la Constitution de la RDC.
Cet homme politique a fait également allusion aux femmes du monde entier qui n’ont pas encore acquis l’égalité dans le monde.

« 8 mars Les femmes n’ont pas encore acquis l’égalité des droits dans le monde ! En RDC, dans les faits, elles restent trop souvent discriminées ou laissées de côté. C’est intolérable. Nous devons y remédier et mettre en œuvre l’égalité et la parité, inscrits dans la Constitution » a écrit sur son compte Twitter ce 8 mars Moïse Katumbi.

Rappelons que la communauté internationale célèbre chaque 8 mars cette journée dédiée aux droits des femmes.
Pour cette année, le thème retenu est : « Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 »

Justin Kabumba

Autres titres

Victor Wakwenda, a déposé, une proposition au bureau de l’AN pour solliciter que le comptage du mandat de Félix Tshisekedi commence après l’investiture du gouvernement Sama.

deo

Christophe Lutundula:Ma proposition de loi vise à garantir à la commission électorale son indépendance

deo

Bosolo na politique annonce l’arrestation du journaliste Israël Mutombo par l’ANR.

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus