fbpx
25 C
Kinshasa
August 5, 2020
congosynthese

Insécurité dans l’Est: La pression militaire au Nord-Kivu déplace les ADF vers l’Ituri (Lt.Antony)

Les attaques répétitives vécues ces derniers jours dans la grande partie du territoire d’Irumu, la limite qui sépare l’Ituri et le Nord-Kivu sont principalement les œuvres des présumés rebelles ADF. Ils sont en fuite dans cette agglomération après avoir subits une pression militaire au Nord-Kivu.

C’est le porte parole militaire du secteur opérationnel Grand-Nord qui l’a indiqué ce mercredi 15 juillet 2020 dans une interview accordée à Congo synthèse.

“Il y a actuellement un groupe de rebelles qui aurait fui le Nord-Kivu suite à la pression de nos éléments des FARDC. Ce dernier mène des attaques dans la région. Nous avons pris des mécanismes d’ensemble avec le secteur opérationnel de l’Ituri afin de restaurer l’autorité dans la région” a indiqué Antony Mwalushayi.

Et d’ajouter: Nous sommes une armée déterminée et engagée à assurer la sécurité sur l’assemble du territoire national.Nous menons des combats sur place pour traquer ces rebelles. Ils ne pourront plus occuper même un centimètre du terrain congolais.

Cependant, la société civile du territoire d’Irumu et du Nord-Kivu appellent les éléments des FARDC à renforcer ses effectifs dans cette partie du pays surtout dans les zones où les assaillants se cacheraient et planifieraient des attaques.

Il sied de rappeler que les attaques menées ces derniers jours dans plusieurs villages du territoire d’Irumu ont causé mort d’homme et un déplacement massif des habitants.

Jean Mukunguliro depuis Beni

Autres titres

Massacre de Nganza: Une plainte déposée contre Emmanuel Shadary
au Parquet militaire de Kananga

deo

N-K:Meurtre d’un ecogarde à Nyamilima,le militant de la lucha est toujours sous verrou

deo

Nord-Kivu: Le prof.Muyembe et le gouverneur Kasivita visitent le nouveau laboratoire de l’IRNB Goma

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus