fbpx
congosynthese

Insécurité dans l’Est : 3 gouverneurs concernés appellent le pouvoir de Kinshasa d’agir en conséquence

Il s’agit entre autres de Carly Nzanzu Kasivita, Theo Kasi Ngwabidje et Jean Bamanisa,respectivement gouverneurs du Nord et Sud-Kivu ainsi que de l’Ituri.Ces trois gouverneurs qui ont plaidé pour l’éradication des groupes armés qui sèment terreur et désolation dans leurs provinces respectives, ituri,nord et sud kivu .

Ces trois chefs exécutifs ont été reçus le lundi 10 août 2020 notamment par le bureau de l’Assemblée nationale, le caucus des députés nationaux de leurs provinces et les membres de la Commission defense et sécurité.

Au menu, ils ont discuté de la situation sécuritaire qui se détériore au jour le jour à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Le gouverneur du sud Kivu, a invité le pouvoir central d’agir en conséquence pour l’éradication de ces groupes armés locaux et étrangers qui écument la partie Est du pays.

Quant à son homologue du Nord-Kivu, le pouvoir de Kinshasa est appelé à faire de la question sécuritaire de l’Est « une priorité » pour éradiquer ces forces négatives qui régnent en maîtres dans ces différentes entités.

Nous voulons que la question sur l’insécurité dans nos provinces soit une priorité et ça nous permettra d’assoir l’autorité de l’Etat dans nos différentes provinces. Nous devrions toujours continuer à bénéficier de la solidarité nationale, beaucoup d’efforts ont été faits et nous pensons que nous allons continuer à bénéficier de tous les atouts de la RDC pour qu’on arrive au bout de la question des ADF qui sont des terroristes. Nous pensons que c’est une priorité “, a déclaré Carly Nzanzu Kasivita.

Même problème dans la province de l’Ituri,
Les questions que nous rencontrons doivent être bien connues et partagées par l’Assemblée nationale pour un suivi au niveau du gouvernement central ‬” ajoute Jean Bamanisa, gouverneur de l’ituri.

Ces trois gouverneurs tous du front commun ont par ailleurs, plaidé pour l’adoption d’un plan « cohérent » pour la démobilisation et la réinsertion des anciens combattants issus des groupes armés.

Leurs provinces traversent un sérieux problème sécuritaire, plusieurs zones sont menacées par les groupes armés locaux et étrangers.

À l’exemple du Nord-Kivu où le groupe terroriste ADF a déjà massacré des miliers des civils depuis plusieurs années. même situation en ituri où il s’observe ce dernier temps une tuerie en série des civils avec les rebelles de CODECO ,un groupe local. Même situation dans le sud Kivu avec les conflits dans le haut plateaux de Minembwe.

Des tueries qui se passent sous l’œil impuissant de Kinshasa .

En 2018, lors de son arrivée au pouvoir, le président Felix Tshisekedi avait promis le retour de la paix et de la sécurité dans dans l’Est du pays, mais la population ne voit toujours rien venir.

Justin Kabumba

Autres titres

RDC : “Peut-être Kabila reviendra après les deux mandats de Félix Tshisekedi” Pasteur Denis Lessie.

deo

RDC: L’avion qui transportait l’équipe d’avance de Félix Tshisekedi en partance pour Goma a connu une panne technique

deo

Situation humanitaire alarmante en Ituri: Le ministre Mbikayi dépêché à Bunia pour faire l’état de lieu

deo