congosynthese

Insécurité à Rutshuru : la députée Maguy Rwakabuba lance un message de paix

48 heures après l’attaque meurtrière qui a coûté la vie à sept civils en localité Kinyondonyi en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, l’élue de ce territoire lance un message de paix à la population de cette contrée.

L’honorable Maguy Rwakabuba a lancé ce message ce jeudi 16 janvier 2020 à son arrivée à Goma en provenance de Kinshasa.

” Le premier message est celui de la paix , la paix c’est ce qu’on veut.Nous déplorons les tueries qui ont eu lieu avant hier à Kinyandoni et c’est tous les jours que nous avons de genre des mauvaises nouvelles , soit on a kidnappé les gens ou soit tué, nous on veut la paix dans notre province , et sur toute l’étendue du territoire national en général, sans la paix on ne peux pas se développer “, a précisé la députée nationale Maguy Rwakabuba.

Cette élue de Rutshuru promet faire des plaidoyers auprès des autorités nationales.

” Nous allons continuer à plaider sur tout le plan, car nos provinces sont dynamiques parce qu’une fois qu’il y aura la paix, économiquement nous allons décoller ” ajoute-elle.

L’autorité morale du parti politique “UDCN” encourage à son tour les forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui se battent et qui combattent les forces négatives.

” Nous encourageons encore les FARDC car le problème de Beni est très grave , c’est devenu une boucherie , c’est-à-dire les gens sont devenus des animaux sauvages ” a laissé attendre la députée Maguy Rwakabuba.

Cette élue du territoire de Rutshuru au Nord-Kivu dit profiter de ses vacances parlementaires afin de venir communier et échanger avec sa base avec l’attente de ramener les demandes de la population au niveau national ” dont le grand défi qui est là c’est la sécurité “.

Rwakabuba appelle par ailleurs la population du Nor-Kivu à collaborer avec les FARDC et le service de sécurité afin de mettre fin a cette aventure des ADF.

Mérite Jean Paul et Justin KABUMBA.

Advertisements

Autres titres

Ituri : la Procureure de la CPI très préoccupée par les violences à Djugu et Mahagi

Deo

LES DÉPUTÉS UDPS DISENT NON À LA POLITIQUE DE LA CHAISE VIDE

Deo

LE DYSFONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION DE SUPERVISION ET DE SUIVI MIS À NU

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus