congosynthese

Insécurité à Bunia : deux femmes violées en une nuit

Deux femmes ont été violées dans la nuit du 1er mars dans la commune de Shari, dans la ville de Bunia où l’on déplore une recrudescence de l’insécurité depuis quelques temps, renseignent les autorités locales.

D’après le bourgmestre adjoint de la commune Shari, plusieurs cas de cambriolage sont enregistrés ces jours dans son entité. Safari Losa indique que, dans la nuit du jeudi au vendredi dernier, des inconnus ont incendié la maison de Mme Pachu au quartier Bembey. Un dégât matériel énorme a été enregistré ajoute-t-il.

 

Dans la nuit suivante, des hommes inconnus munis d’armes blanches, ont investi un domicile au quartier Ndibakodu. Ils y ont récupéré une fille de treize ans. La victime a été violée par l’un de ces bandits qui ont par la suite disparu dans la nature. Dans la même nuit, une femme d’une quarantaine d’années, infirmière de son Etat, a été violée par des inconnus au quartier Mudzipela.

La porte-parole de la police en Ituri confirme cette recrudescence de l’insécurité de la ville depuis le début de l’année. Le major Abeli Mwangu indique que le commissaire provincial de la PNC, le général Henry Kapend, a pour ce fait échangé avec les chefs des quartiers et des associations des jeunes.

Parmi les mesures prises à l’issue de ces échanges, il cite le renforcement de la police de la patrouille en effectif et matériels. L’organisation des patrouille diurnes par des services spécialisés et la mise à la disposition de la population d’un numéro vert de la police. Il s’agit du 0811050013.

Le major Abeli ajoute que plusieurs autres présumés criminels sont déjà arrêtés par la police, sans donner des détails.


Autres titres

Goma : Goma : Troisième manifestation pacifique de la Lucha devant Airtel :Une marche pour dire non à la surfacturation

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu : Un écolier tué par balle et plusieurs blessés lors manifestation de colère contre les kidnappings des civils à Kiwanja.

Kabumba Katumwa

Goma : Une dizaine des militants blessés lors de la répression d’un sit-in de la Lucha devant la compagnie de téléphonie Airtel

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus