congosynthese

Il n’y a pas d’élection crédible sans inclusivité, selon la plateforme Ensemble

La plateforme Ensemble pour le changement estime qu’il n’y a pas d’élection crédible sans inclusivité et sans la participation de son candidat Moise Katumbi. Ce message a été lu ce lundi 13 août aux  membres de cette structure à Kinshasa, par Delly Sesanga, secrétaire général de cette organisation et président du parti politique Envol.

Il appelle à la mobilisation générale notamment des manifestations dans toutes les provinces pour exiger des élections crédibles. Selon Sessanga, « il ne revient pas au FCC de choisir les candidats de l’opposition ».

« Le problème c’est la liberté de choix du congolais pour son avenir. Et cette liberté de choix implique l’inclusivité et la présentation de toutes les offres politiques. Nous allons continuer le combat pour le retour de Moise Katumbi. La marche vous sera annoncée dans les prochains jours dès que notre population aura compris le sens de notre combat », a affirmé Moise Katumbi.

Pour lui, la désignation du candidat du FCC qui implique la non-représentation de Joseph Kabila  aux prochaines élections n’est pas un cadeau mais une victoire conquise par le peuple congolais et celui-ci doit rester débout pour obtenir des élections inclusives, transparentes et crédibles. Pour lui ces élections se feront sans machine à voter et sans les 10 millions d’électeurs considérés comme fictifs.

Les partisans de la plate-forme politique « Ensemble pour le changement » réunis le 13/08/2018 à Kinshasa lors d’une rencontre politique. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

« Pour le moment, il y a de la désinformation qui consiste à considérer que nous avons une démocratie octroyée, que Joseph Kabila a fait un cadeau au peuple. C’est un droit que nous avons conquis de hautes luttes et la mémoire de tous nos martyrs est encore fraiche pour pouvoir dire nous allons nous battre pour arriver à la solution finale », a-t-il promis.

Delly Sesanga a indiqué, à propos du candidat commun de l’opposition,  que la plateforme Ensemble ainsi que son leader, Moise Katumbi, restent attachés à cette idée. Mais pour que la candidature commune de l’opposition ne devienne pas comme une «imposition» de la majorité, fait-il remarquer, il faut d’abord, au nom du principe de l’inclusivité exigé par l’accord de la Saint Sylvestre, se battre pour l’entrée de l’ex-gouverneur de l’ex-Katanga dans le processus électoral.


Autres titres

RDC : l’UDPS ira aux élections avec ou sans machine à voter

Deo

Présidentielle au Cameroun: Paul Biya réélu avec 71,28% (officiel)

Deo

RDC : l’ONU condamne l’assassinat de 11 personnes près de Beni

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus