Hommage au Président namibien Hage Geingob : un pilier de la démocratie africaine

La disparition du Président namibien Hage Geingob, laisse un vide immense dans le pays et sur la scène internationale.

Feb 4, 2024 - 16:01
Feb 4, 2024 - 16:03
 0
Hommage au Président namibien Hage Geingob : un pilier de la démocratie africaine

Le président namibien Hage Geingob, une figure éminente de l'Afrique et un défenseur infatigable de la démocratie, s'est éteint dimanche à l'âge de 82 ans alors qu'il recevait des soins médicaux dans un hôpital local. 

Le président Geingob a été admis à l'hôpital Lady Pohamba pour des traitements médicaux, où son équipe médicale a tout mis en œuvre pour le sauver. Malheureusement, il a rendu son dernier souffle en présence de son épouse Monica Geingos et de ses enfants.

Angolo Mbumba, président par intérim de la Namibie, a appelé à la tranquillité et a annoncé que le cabinet se réunirait immédiatement pour prendre les mesures nécessaires.

Le président Geingob était en traitement pour le cancer, une bataille qu'il menait courageusement. Il avait subi une colonoscopie et une gastroscopie le 8 janvier, suivies d'une biopsie. Malgré ses efforts pour vaincre la maladie, il n'a malheureusement pas survécu.

Le président Geingob a laissé derrière lui un héritage remarquable. En tant que troisième président de la Namibie depuis son indépendance en 1990, il a consacré sa vie à la lutte pour la liberté et la justice. Après avoir passé près de trois décennies en exil en tant qu'activiste anti-apartheid, il est retourné en Namibie pour devenir son premier ministre en 1990, puis a de nouveau occupé ce poste de 2008 à 2012. En 2015, il est devenu président, et il devait terminer son deuxième et dernier mandat cette année.

Le président Geingob était un leader respecté sur la scène mondiale, prônant les intérêts de l'Afrique et entretenant des relations étroites avec les États-Unis et d'autres pays occidentaux. Tout en maintenant ces relations, il a également développé des liens chaleureux avec la Chine, rejetant les accusations d'impérialisme économique que certains pays occidentaux ont portées contre Pékin.

Sa disparition a suscité une vague d'émotion et de condoléances parmi les dirigeants africains. Le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa a salué son leadership et sa résilience, tandis que le président sud-africain Cyril Ramaphosa a souligné son rôle crucial dans la lutte pour la libération de la Namibie du colonialisme et de l'apartheid.

Le premier ministre kényan William Ruto a également rendu hommage à Geingob pour son dévouement envers son pays et pour avoir défendu la voix de l'Afrique sur la scène mondiale.

Le président Julius Maada Bio de Sierra Leone a exprimé sa tristesse, déclarant que la disparition du président Geingob est une perte non seulement pour la Namibie mais aussi pour tout le continent africain. Il a salué Geingob comme un leader visionnaire et un apôtre du bon gouvernement et du panafricanisme.

La Namibie, un pays riche en ressources naturelles mais confronté à des inégalités socio-économiques persistantes, entre dans une période de deuil national. Les élections prévues en novembre devront désormais se dérouler sans la présence de cette figure emblématique de la politique namibienne.

La disparition du président Geingob laisse un vide profond, mais son héritage de lutte pour la liberté, de démocratie et de développement continuera d'inspirer les générations futures en Namibie et au-delà.

What's Your Reaction?

like

dislike

love

funny

angry

sad

wow