congosynthese

Herman Cohen: “L’incarcération de l’évêque Mukuna par un magistrat de substitution de Kabila est une parodie.

Le pasteur de l’Eglise ACK est accusé de viol sur la veuve d’un de ses collaborateurs. Le très célèbre pasteur de l’église de réveil Assemblée chrétienne de Kinshasa (ACK), Pascal Mukuna, a passé sa première nuit hier mercredi 13 mai, au Centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK). Il est accusé de viol avec menaces de mort, sur Mme Mamie Tshibola, veuve d’un de ses proches collaborateurs de l’église.

La plainte à charge du responsable numéro 1 de l’ACK a été déposée par la victime au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe qui, pendant près de sept heures, a auditionné et confronté les deux parties hier.

Placé sous mandat d’arrêt provisoire par l’instance judiciaire nommée ci-dessus, le président du Football club Renaissance a comparu hier mercredi dans une affaire de sextape, sur plainte de Mme Tshibola Mamie. Cette dernière l’accuse notamment de viol, d’atteinte aux mœurs, et rétention illicite ou expresse des documents parcellaires appartenant à son défunt mari. A ces griefs, Mme Mamie Tshibola ajoute des menaces de mort dont elle serait victime de la part de Pascal Mukuna.

L’arrestation de l’Évêque Mukuna a suscité plusieurs reactions tant nationales qu’internationales.  On peut citer celle d’Herman Cohen, l’ancien diplomate americain.

Cohen: “En RDC, l’incarcération de l’évêque Mukuna par un magistrat de substitution de Kabila est une parodie. Président Tshisekedi, veuillez faire quelque chose pour corriger cela.”


Rappelons que Herman Cohen avait déjà montré son soutien à Pascal Mukuna, quand ce derniet avait introduit la plainte contre le président honoraire, Joseph Kabile.

Lire aussi: La reaction d’ Herman Cohen à la plainte de Mukuna contre Joseph Kabila

Advertisements

Autres titres

Nord-Kivu : Fini l’isolement de la ville de Goma

Kabumba Katumwa

Procès 100 jours : 3-eme audience en cours à Makala

Deo

Assemblée nationale: Une motion de défiance contre le ministre de la défense. Déjà plus de 30 signatures

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus