congosynthese

Grands-Lacs : J.Peter Pham nommé nouvel envoyé spécial des États-Unis dans la région

Le chercheur américain, qui était jusque-là directeur d’Africa Center au sein de l’Atlantic Council – un think tank prorébulicain -, a été nommé envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs par le Département d’État américain, vendredi 9 novembre.

La nomination de J. Peter Pham a été annoncée par le Département d’État américain. Le nouvel envoyé spécial des États-Unis dans la région des Grands Lacs sera en charge de la mise en œuvre de la politique africaine de l’administration Trump en matière « de sécurité transfrontalière, de questions politiques et économiques dans la région des Grands Lacs », précise le communiqué.

Sa feuille de route, telle qu’affichée par le Département d’État, porte également sur « le renforcement des institutions démocratiques et de la société civile » et le retour sûr et volontaire des habitants de la région réfugiés et personnes déplacées dans leur propre pays ».

Peter Pham, qui était jusque-là vice-président de l’Africa Center, un centre de recherche dépendant de l’Atlantic Council, avait été un temps été pressenti pour prendre le poste de sous-secrétaire d’État aux Affaires africaines. Mais en septembre 2017, c’est Donald Yamamoto qui a finalement été nommé – par interim – à ce poste, occupé depuis le 23 juillet dernier par Tibor P. Nagy Jr.

J. Peter Pham aurait alors fait les frais de l’hostilité du sénateur républicain James Inhofe, qui lui reprochait notamment une position pro-marocaine dans le dossier du Sahara occidental, selon le magazine américain Foreign Policy.

Positions polémiques
Le nouvel envoyé spécial américain de la région des Grands Lacs a également provoqué la polémique en novembre 2012, en prenant ouvertement position pour l’éclatement de la RDC en plusieurs États dans une tribune publiée par le New York Times. Les rebelles du M23 venaient tout juste de conquérir Goma, dans le Nord-Kivu.

Loading...

Autres titres

Le général Delphin Kahimbi, chef du renseignement militaire suspendu de ses fonctions

Deo

La Grande Bretagne main tendue pour accompagner la RDC dans ses reformes

Deo

Arrêté n° 2020-00177 instituant un périmètre à l’occasion du concert donné par l’artiste congolais Fally  IPUPA à l’AccorHotels Arena le vendredi 28 février 2020 au sein duquel les rassemblements revendicatifs en lien avec ce concert sont interdits.

Deo

GUERRE D’INFLUENCE : JUSQU’OÙ TSHISEKEDI ET KABILA SONT-ILS PRÊTS À ALLER ?

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus