congosynthese

Goma : Une dizaine des militants blessés lors de la répression d’un sit-in de la Lucha devant la compagnie de téléphonie Airtel

Les militants de la Lucha en sit-in devant la shop centrale de Airtel-Goma ce vendredi 10 mai 2019., en image, la police qui tabasse les manifestants . Photo : Justin Kabumba

Une dizaine des militants du mouvement citoyen lutte pour le changement ‘Lucha’ blessés à Goma ce vendredi 10 mai 2019, c’est le bilan d’une intervention musclée de la police congolaise, lors d’un sit-in devant la maison de la compagnie de téléphonie Airtel.

Ils étaient une cinquantaine des manifestants qui étaient devant le bureau régional de la maison de télécommunication Airtel pour protester contre la surfacturation de la part de cette maison de télécommunication, mais aussi exiger à cette dernière d’améliorer ses services et de baisser les prix.

Les manifestants brandissaient des calicots sur lesquels on pouvait lire « RDC mon pays, Airtel mon escroc, Airtel arrêtez de faciliter les kidnappings relocalisez et dénoncez les kidnappeurs », pour ne citer que cela.

Après la lecture du mémorandum devant la presse, la lucha a effectué un sit-in sur place pour dénoncer non seulement ce qu’ils qualifient d’escroquerie.

Quelques heures après, la police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants de la lucha auxquels se sont joint d’autres militants et quelques passants, les manifestants étaient devant Airtel , avant que la police ne les intercepte au niveau de du rondpoint Instigo , après une altercation entre les deux parties , la marche à dégénéré .le responsable de la police qui commandait l’opération, le commandant ville adjoint , panthère a intimé l’ordre a ses éléments de disperser les manifestants . Au cours de la manifestation, quelques journalistes ont été agressés par la police

Les manifestants promettent menés des actions de grande envergure s’ils ne trouvent pas gain de cause

Justin KABUMBA.


Autres titres

Jean-Yves Le Drian: Il y a eu une vraie élection démocratique validée par la Cour constitutionnelle

Deo

Kinshasa et Paris : pendules remises à l’heure

Deo

ILUNGA ILUNKAMBA : LE POURQUOI D’UN CHOIX

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus