congosynthese

Goma : Retour de Moise Katumbi, les pro-Katumbu exigent une sécurité totale

Les partisans de Katumbi déposent un memo au commissariat provincial de la PNC Nord-Kivu pour exiger la sécurité de Moise Katumbi. Photo : Justin Kabumba, ce samedi 11 mai 2019.

Les partisans de Moise Katumbi résidant dans la ville de Goma et dans territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu, sont descendus dans la rue ce samedi 11 mai 2019 pour soutenir le retour annoncé de l’opposant en exil depuis plus de trois ans le 20 mai prochain en RDC.

Très tôt matin, la jeunesse du parti politique ‘PLD’ membre de la plate-forme « Ensemble pour le changement », associations et mouvements qui soutiennent l’opposant en exil depuis plus de trois ans Moise Katumbi s’étaient massés au rond-point BDGL de Goma avant d’entamer la marche pacifique qui a pris la rue du bouvard Kanyamuhunga vers le quartier général de la police nationale congolaise  ou les manifestants sont allés déposer un mémorandum exigeant  la sécurité totale au coordonnateur de Lamuka.

« La jeunesse PND comptant sur nos services de sécurité particulièrement ceux de la police nationale congolaise a décidé de saisir votre autorité pour demander la sécurité totale et effective de notre modelé Moise Katumbi lors de son arrivé dans la ville de Goma », a déclaré Fazile lifo , président de la  Jeunesse PND-Nord-Kivu

L’ancien gouverneur de l’ex province du Katanga est en exil depuis plus de trois ans, il avait été poursuivi   par le régime de Kabila, dans une affaire de spoliation immobilière que la cour de cassation a annulé le 17 avril dernier sa condamnation qui était de trois ans de prison ferme, prononcée en juin 2016 par le tribunal de paix de Lubumbashi. Désormais l’opposant est libre de rentré dans son pays.

Signalons de même qu’aucun incident majeur n’a été enregistré au cours de cette marche pacifique qui visiblement n’a et encadrée par aucun agent de la sécurité.

Justin KABUMBA


Autres titres

Jean-Yves Le Drian: Il y a eu une vraie élection démocratique validée par la Cour constitutionnelle

Deo

Kinshasa et Paris : pendules remises à l’heure

Deo

ILUNGA ILUNKAMBA : LE POURQUOI D’UN CHOIX

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus