congosynthese

Goma: Retour au calme aux quartiers Virunga et Mugunga après une journée d’agitations

La situation s’est rétablie progressivement cet après-midi après une vive tension observée ce vendredi 24 janvier 2020 au quartiers, Virunga en ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu à l’est de la République démocratique du Congo.

Les manifestants en colère protestaient contre le meurtre du jeune William Kahitana étudiant en L2 gestion de développement à l’Institut supérieur d’informatique et Gestion(ISIG) Goma ,la pauvre étudiant sans défense a été assassiné dans la nuit du jeudi à ce vendredi au quartier Virunga au nord de la ville .

La victime a été atteint par une balle tirée par un policier voulant intervenir lorsque les bandits armés tentaient cambrioler une habitation.

La population en en colère a manifestée et barricadée quelques axes routiers pour dénoncer l’insécurité.

Les manifestants demandaient également que justice soit faite pour la famille de la victime.

Les activités socio-économiques sont rester paralysées pendant plusieurs heures suite à cette manifestation.

Pendant ce temps, une autre franche de population était dans la rue le jeudi dernier au quartier Mugunga au nord est de la ville de Goma.

Les manifestants protestaient contre les kidnappings des civils dans cette partie de la ville .

Les habitants du quartier ont manifester causant une paralysie totale des activités toute la journée du jeudi, c’est ce vendredi 24 janvier 2020 que les activités ont repris timidement, après une forte intervention de la police congolaise.

Signalons que la ville de Goma ,la capitale du Nord-Kivu avec plus de 2 millions d’habitants fait face à une insécurité grandissante. La semaine dernière c’était un autre jeune étudiant de l’Institut supérieur de techniques appliquées (ISTA) Goma qui avait retrouvé mort ,assassiné par des inconnus .

Lors de la prise des fonctions du nouveau président de la RDC, Félix Tshisekedi avait promis le retour de la paix et de la sécurité dans l’est de la pays , mais la population ne voit toujours rien venir.

A ce jour du 24 janvier ou il totalise une année au pouvoir le bilan serait négatif du côté sécurité, malgré les avancées enregistrées dans les opérations militaires contre les rebelles ADF dans la partie nord de la province du Nord-Kivu (Beni).

Justin KABUMBA.

Advertisements

Autres titres

Ituri : la Procureure de la CPI très préoccupée par les violences à Djugu et Mahagi

Deo

LES DÉPUTÉS UDPS DISENT NON À LA POLITIQUE DE LA CHAISE VIDE

Deo

LE DYSFONCTIONNEMENT DE LA COMMISSION DE SUPERVISION ET DE SUIVI MIS À NU

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus