congosynthese

Goma : Quatre étudiants toujours en détention

Etudiants et police au campus du Lac à Goma

Les quatre étudiants arrêtés par la police congolaise  le jeudi 9 novembre 2018 à Goma sont toujours aux arrêts. Ces derniers étaient dans une marche pacifique dite de solidarité à leurs camarades de Beni ville et territoire en grève depuis le 15 octobre dernier suite à l’insécurité. Pendant ce temps, les activités tournent toujours au ralenti dans plusieurs institutions universitaires de Goma. Le gouverneur Julien Paluku  appelle ces étudiants  à mettre fin à la grève.

Le mouvement de grève amorcer depuis le jeudi dernier par les étudiants de Goma  se radicalise dans certaines institutions universitaires de la ville de Goma. Ce samedi 10 novembre 2018 aux premières heures des cours,  on pouvait voir un petit nombre d’étudiants en humeur de déception et regret réunis en groupuscule qui était perceptible dans la cour des plusieurs institutions universitaires, c’est le cas du campus universitaire du lac dit Kinyumba qui abrite cinq institutions majoritairement publiques. Ces futurs cadres du pays réclament la restauration de la paix à Beni ville et territoire enfin que leurs camardes de cette partie de la province puissent aussi reprendre les cours.

La marche dite de solidarité du jeudi dernier a conduit à l’arrestation d’une dizaine d’étudiants lors d’une altercation entre manifestants et police. Ce vendredi un groupe d’étudiants a été libérés, sauf quatre d’entre eux qui restent aux arrêts au parquet de grande instance de Goma. Par cet acte, les étudiants  exigent aussi la libération immédiate et sans conditions de leurs camarades  arrêtés par la police.

Lors du point de presse du jeudi dernier,  Kakule Mathe Stephano, président de la coordination provinciale des étudiants du Nord-Kivu , avait dit que cette grève ne sera levé que lorsque reviendra la paix dans la partie grand nord de la province notamment ville de Beni et territoire de ce même nom où les rebelles ougandais ADF ont déjà causé la mort à des milliers de civils dans cette  partie Est de la république démocratique du Congo.

Pendant ce temps, les forces armées de la république démocratique du Congo appuyées par les casques bleus de la Monusco continuent à mener des opérations contre ces rebelles enfin de mettre fin à l’histoire des ADF et des autres groupes Mai-Mai à l’Est du Congo.

Lors du point de presse du gouverneur de ce vendredi 9 novembre 2018, Julien Paluku a appelé les étudiants de Goma et plus particulièrement ceux de Beni de mettre fin à la grève. Selon le numéro un du Nord-Kivu, l’armée congolaise se bat pour rétablir la sécurité.

Justin KABUMBA


Autres titres

Le retour de F. Tshisekedi à Kinshasa reporté

Ben

Kinshasa: La Police Annonce L’arrestation De L’auteur De La Mort D’un Des Étudiants Tués À L’Unikin

Ben

Rendez-vous demain à l’aéroport de N’djili. Félix Tshisekedi-Kamerhe : retour en duo à Kinshasa confirmé !

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus