congosynthese
  • Home
  • Actualité
  • Goma : Marche pacifique pour exiger le retour de Moïse Katumbi en RDC

Goma : Marche pacifique pour exiger le retour de Moïse Katumbi en RDC

Les partisans de Moïse Katumbi résidant dans la ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu, sont descendus dans la rue ce vendredi 31 août 2018. Ils réclament le retour de Moise Katumbi et d’autres leaders politiques au pays.

Très tôt matin, les partis politiques membres de la plate-forme « Ensemble pour le changement » ainsi que des  associations et mouvements qui soutiennent la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle du 23 décembre prochain s’étaient massés au rond-point signers de Goma avant d’entamer la marche pacifique qui a pris la rue du boulevard Kanyamuhunga vers le quartier général de la MONUSCO  où les manifestants sont allés déposer un mémorandum à la mission onusienne dans l’objectif de dire à l’ONU de faciliter le retour de l’opposant en exil Moïse Katumbi en RDC.

« Nous marchons jusqu’à la MONUSCO.Pour nous Moise Katumbi et d’autres exilés politiques, notamment l’honorable Mbusa Nyamwisi doivent revenir au pays parce que nous vous disons clairement il y aura  pas des élections crédibles et apaisées dans ce pays sans toutes ses personnalités que nous faisons allusion. Et nous pensons que c’est le moment. La communauté internationale doit prendre toutes les mesures possibles pour garantir l’arrivée de Moise Katumbi et participer aux élections du 23 décembre »a dit à congosynthese.com Amini Ngulumire président fédéral  du RCD/KML parti politique qui soutient la candidature de Moise Katumbi.

Les manifestants scandaient des chansons « Katumbi doit rentrer dans le pays pour participer aux élections »ont pris d’assaut la rue qui mène vers le quartier général de la  MONUSCO pour déposer  leur mémorandum. Ces derniers ont été reçu par  le chef de bureau ai de la Monusco Nord-Kivu. Julius Nyamkimah a remercié les manifestants pour le caractère pacific de leur manifestation et leur promettant de faire parvenir leurs réclamations à qui de droit. Sentiment de soulagement pour les manifestants.

L’ancien gouverneur de l’ex province du Katanga est en exil depuis plus de deux ans, il est poursuivi  aujourd’hui par Kinshasa sur la question  de la double nationalité et d’autres charges. Il y a peu de temps que les autorités congolaises ont lancé un mandat d’arrêt international contre Katumbi. Le leader se retrouve très verrouillé de rentrer au pays pour participer aux élections du 23 décembre.

Signalons de même qu’aucun incident majeur n’a été enregistré au cours de cette marche pacifique qui visiblement n’a été encadrée par aucun agent de la sécurité.

Justin KABUMBA

 


Autres titres

Butembo: 3 morts et des blessés bilan provisoire lors d’une incursion des miliciens mai-mai.

Deo

RDC : Journée internationale de la paix, la marche pacifique de la Lucha et Filimbi dispersée par la police à Goma

Kabumba Katumwa

La Haye : Luzolo Bambi en mission officielle à la CPI

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus