fbpx
congosynthese

Goma : Les élèves finalistes soumis au bleusaille au dernier jour des examens d’Etats

Fin ce jeudi 27 juin de la session des examens d’État édition 2018-2019 sur toute l’entendue de la république démocratique du Congo. A Goma ,chef lieu de la province du Nord-Kivu, plusieurs scènes de violence perpétrées par certains étudiants de quelques institutions universitaires ont été observé dans plusieurs centres d’examens. La joie qu’on pouvait observée chez les élèves de finir leurs examens se transformée en cris de détresse.

La clôture des examens d’Etat, elle a été marquée par plusieurs scènes de violence perpétrées par des étudiants de certaines institutions universitaires dans plusieurs centres d’examen dans le cadre de bleusaille, une pratique pourtant prohibée officiellement.

La joie qu’en pouvait quelques élèves de finir leur cycle secondaire s’est transformée en cris de détresse. Des élèves finalistes sortis des allés d’examen et quelques groupes d’étudiants venus des institutions universitaires telles que l’université de Goma, l’institut supérieur de
technologie appliquée (ISTA), Institut supérieur de développement de grands Lacs(ISDR) se sont affrontés.

Ces étudiants ont attaqué violemment ces élèves finalistes, des uniformes ont été déchirés et
des stylos et autres effets personnels arrachés. Au centre d’examen Goma, 16 par exemple, l’on pouvait apercevoir des élèves torses nues et
des bouts de tissus éparpillées dans la cour.

Au centre Tchipuko ou le lancement avait été fait le lundi dernier par les autorités, situé dans la commune de Karisimbi, c’était la même scène. Les étudiants arboraient les affichent de leurs instituions respectives, s’est sont pris aussi aux candidats finalistes, filles et garçons sans distinction.

Cette pratique, appelée bleusaille, pourtant interdite par les autorités, tend à s’institutionnaliser dans la capitale du Nord-Kivu.

Le mercredi 26 juin dans une communication à la presse, le parlement des jeunes du Nord-

Kivu avec le comité interuniversitaire de la province avaient interdit à tout étudiant qui tentera infliger cette pratique aux élèves se vera être vite arrêté, malheureusement une décision qui n’a pas été respectée par certains étudiants.

Signalons que 49 237 candidats de cycle court et long dont 22 474 filles ont passer cet examen, hormis la ville de Beni et territoire d’Oiche , ou une session spéciale sera organisée
au mois d’aout prochain.la session a été repoussée pour des raisons de sécurité et de la maladie a virus Ebola .

Justin KABUMBA.

Autres titres

Nord-kivu :Une nouvelle attaque rebelle fait 5 morts à Beni-Kinyambahore

hpadmin

Lamuka-Remise reprise : Fayulu aurait refusé de prendre au téléphone Muzito à deux reprises

hpadmin

Report du voyage de F.Tshisekedi à Goma: l’Unc/Nord-Kivu estime que le chef de l’État à ecouter son cris en annulant son voyage de Goma sans Kamerhe et présente ses félicitations au chef de l’État

deo