congosynthese

Goma : La lucha et Filimbi exigent la vérité sur les circonstances de la mort de l’artiste musicien Hakim Muyeye décédé au cachot de la police

La Lucha RDC-AFRIQURE, le mouvement FILIMBI et les associations des artistes de la ville de Goma exigent la vérité sur les circonstances de la mort de l’artiste musicien Hakim  Muyeye connu sous le nom de Bob Meloman décédé au cachot de la police de renseignement à Goma en province du Nord-Kivu.

Les mouvements citoyens se joignent aux associations des artistes de Goma pour exiger la lumière sur les circonstances de la mort de l’artiste musicien Hakim  Muyeye qui serait décédé au cachot de la police de renseignement le week-end dernier à Goma à l’Est de la RDC. Selon ces mouvements pro-démocraties, l’artiste Bob Meloman aurait été torturé par la police congolaise. Dans un point de presse tenu à Goma, le mouvement Lucha, Filimbi et les organisations des artistes  demandent l’implication des autorités provinciales pour que les auteurs présumés de la mort de Hakim Muyeye soient immédiatement déférés devant les juridictions compétentes afin d’être jugés.

Le plus célèbre et reggae de Goma  âgé de 20 ans serait décédé le week-end dernier au cachot de la police de renseignement P2 à Goma, il aurait été accusé d’avoir occasionné un accident de circulation sur un véhicule appartenant à un sortissant Indien et propriétaire de l’entreprise des paris foot Goma. Selon la Lucha RDC Afrique, la victime et deux de ses compagnons  auraient été torturées par les policiers quelques heures avant sa mort.

« La victime s’appelle  Hakim Muyeye, jeune artiste  de Goma qui après avoir été tabassé  par un groupe  d’inciviques commandité par un certain Karim sujet indien, chose étonnante le jeune Hakim et ses compagnons blessés au lieu d’être acheminé à l’hôpital par la police pour des soins ils ont été jeté au cachot où suite à ses blessures et tortures lui infligées le jeunes Hakim a rendu l’âme »précise Emmanuel militant de la Lucha RDC Afrique.

Les jeunes militants du mouvement citoyen lucha, du mouvement Filimbi ainsi que les artistes présent au lieu du deuil visiblement en colère sont immédiatement descendu au gouvernorat de la province du Nord-Kivu pour déposer leurs mémorandum avant que les éléments de la police congolaise ne viennent le dispersés.

La Lucha RDC Afrique reste préoccupé  par cette situation, selon ce mouvement les cachots et les prisons de la RDC sont à ce jour des endroits transformés en lieu de torture où règnent plusieurs  atteintes  aux droits humains.

Justin KABUMBA


Autres titres

BENI : Une embuscade tendue par les rebelles ougandais ADF fait deux morts et plusieurs dégâts matériels à Oicha-Mukoko-Kisiki (Bilan provisoire)

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu : Une attaque des rebelles ADF ciblée contre la base de la Monusco fait trois maisons, un véhicule incendié à Beni.

Kabumba Katumwa

Fayulu et Lamuka désormais favoris en cas de vraies élections

Ben

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus