congosynthese

Goma : Des éléments de la Police Militaire pointé du doigt dans une fusillade qui a fait 2 morts et 4 blessés

Le calme est revenu au quartier Ndosho situé à l’ouest de la ville de Goma commune de Goma après une soirée agitée. A cause, deux civils ont été tués et quatre autres grièvement blessées lors d’une fusillade survenue ce mardi 14 août 2018 en dépit de la soirée dans ce quartier. Information confirmée par le porte-parole militaire de la 34 eme région militaire joint au téléphone par congosynythese.com.

Le quartier Mugunga est situé à environs 10 kilomètres du centre-ville de la ville de Goma en province du Nord-Kivu.

Selon notre source, il était environs 18 heures locales de ce mardi 14 Août, lorsque des personnes identifiéés comme des éléments de la police militaire « PM »sont  arrivés au quartier, ils ont  pris position aux abords de l’avenue du centre commercial communément appelé « Kasoko Amour ».

« Dans la soirée de ce mardi nous avions été alerté par rapport aux crépitement des balles qui ont fait de bruit aux quartiers Lac vert et Mugunga. Vers 18 heures on a commencé à nous donner des bilans des personnes qui ont été tuées et blessées, et jusqu’elle a on enregistrer deux personnes mortes dont un garçon et une fille et quatre autres grièvement blessés, selon nos sources nous renseignent que c’est un militaire qui a tiré sur eux »confirme  Ishara  Johnson président du parlement des jeunes du Nord-Kivu

Le parlement des jeunes demande au commandant dans les attributions de retiré les éléments de la police militaire qui  se trouvent dans la sécurité nocturne dans tous les quartiers de la ville de Goma et laisser la police congolaise à faire son travail, le parlement demande égerment l’ouverture d’une audience foraine au lieu du drame  enfin que les présumés auteurs soient jugés devant cette population victime.

« Nous demandons qui ait un rapprochement entre les civils et les militaires au sien de ces deux quartiers parce que nous avions constaté qu’il y a des militaires et policiers qui se sont substitués en chef coutumier, donc ils ignorent leurs attributions et ils font la loi comme ils veulent » ajout-il

Joint au téléphone par congosynthese.com, le porte-parole de la 34 eme région militaire du Nord-Kivu rejette toute thèse faisant étant qu’un militaire de la PM serait l’auteur de cette fusillade, néanmoins il confirme qu’une enquête  a été vite ouverte enfin de déniché les vrais auteurs de ce meurtre, ce pendant il précise que ce sont des personnes non autrement identifiées qui ont été à la base. Guillaume Ndjiko Kaiko promet se prononcé dans les heures qui suivent enfin  donné la vraie version.

Justin KABUMBA

(Visited 1 times, 1 visits today)

Autres titres

Nord-Kivu : trois jours de prière à Butembo pour une bonne tenue des élections en RDC

Deo

Crise à l’Alternance pour la République : Jean-Claude Muyambo demande à Sesanga et Ewanga de démissionner

Deo

António Guterres appelle à plus d’effort pour endiguer le Sida

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus