congosynthese

GENTINY NGOBILA APPELLE LES WEWA À S’ENREGISTRER AU MINISTÈRE PROVINCIAL DES TRANSPORTS


Tous les conducteurs des taxis-motos sont tenus de s’enregistrer auprès du ministère provincial des transports. AInsi en a décidé le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, au cours d’une rencontre, tenue, hier mercredi 6 novembre, avec les représentants des associations de motocyclistes. Ce qui, à la longue aboutira à une identification de tous conducteurs de moto exerçant le transport en commun dans la ville.

Devant plus de huit représentants des associations de motocycliste, communément appelés ”Wewa”, le gouverneur Gentiny Ngobila a interpellé les motards sur leur comportement incivique à l’endroit des Kinois. Plus précisément la destruction méchante des biens publics. Sur un ton autoritaire, le numéro 1 de la ville de Kinshasa a promis d’interdire le taxi moto dans sa juridiction, si les ”wewa” ne se conforment pas aux lois du pays. Dans son speech, il est revenu sur les conséquences réelles de taxi moto. “La moto est rapide en terme de transport. Mais, elle cause aussi beaucoup d’ennuis en termes d’accident. Je vous exhorte à conduire avec prudence, dans le respect du code de la route”, a indiqué l’orateur. Gentiny Ngobila a interdit aux motocyclistes de se faire justice. A l’en croire, le ”wewa” ne peut pas être un incivique pour se livrer à des scènes désolantes et impropres. ” Ne brûlez pas de bus. Ce sont des biens communs. Si vous vous comportez mal, nous allons interdire le taxi moto à Kinshasa. A partir d’aujourd’hui, soyez dignes et respectueux. Votre métier doit être apolitique, vous devez aider le Président de la République à réussir son mandat”, a-t-il insisté. Au cours de cet échange, le gouverneur a également rappelé ses interlocuteurs au respect du port du casque, à la mesure interdisant la circulation des motos taxis à la commune de Gombe et à l’obtention du permis de conduire. Il a aussi épinglé la problématique du nombre de personnes à transporter sur une moto. Sur ce point, Gentiny Ngobila a sommé les ”Wewa” à ne pas prendre plus de deux passagers sur une même moto et de se garder de placer les enfants sur les guidons, ce qui constitue un grand danger pour ces êtres fragiles.

SE CONFORMER AUX LOIS EN VIGUEUR

L’autorité urbaine a saisi l’occasion pour parler de Kinshasa Bopeto à ses hôtes. Il les a invités à être propres et à entretenir leurs milieux de vie. De son côté, le patron de la police nationale, le Général Sylvano Kasongo, a, sur un ton militaire, signifié aux ”Wewa” que la loi existe et que nul n’est au-dessus de la loi. Il leur a recommandé de toujours recourir à la police en cas de problème, au lieu de se faire justice.Pour leur part, les représentants des motocyclistes ont exprimé leur gratitude à l’endroit du gouverneur de la ville, tout en lui exposant des tracasseries dont ils sont victimes dans l’exercice de leur métier, de la part des éléments de la police nationale. En ce qui concerne les taxes qu’ils sont soumis de payer, le patron de la ville a promis d’uniformiser cela dans toutes les communes.C’est suite aux différentes destructions méchantes de biens posés par les conducteurs de moto de la ville de Kinshasa, que le gouverneur a initié cette rencontre afin de les conscientiser sur leur devoir civique. En effet, en date du 28, 29 octobre et 4 novembre dernier, les conducteurs de moto ont mis le feu à des bus de transport en commun pour venger la mort de leur camarade.

Fyfy Solange TANGAMU

Loading...

Autres titres

RDC- Tueries à Beni “Nous devons être solidaires pour que la paix revienne à l’est” (Mbilia Bel)

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu: 15 journalistes formés à Goma sur les notions des reportages humanitaires

Kabumba Katumwa

La situation sécuritaire sur l’ensemble du pays examinée au cours d’une réunion express du Conseil de sécurité

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus