fbpx
congosynthese.com

FORT DE SON POIDS POLITIQUE AU SEIN DU FCC L’AFDC/A N’ENTEND PLUS SE FAIRE ROULER DANS LE PARTAGE DE RESPONSABILITÉS

Le ton est vite monté entre la plateforme politique l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) que dirige Modeste Bahati Lukwebo et le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD). Et pour cause, la grande redistribution en cours des institutions qui oblige les cadres et militants à donner de la voix.L’AFDC-A fait savoir, à cet effet, qu’elle ne laissera pas le PPRD rééditer son exploit comme autrefois au sein de la Majorité présidentielle quand il s’était agi de partager les responsabilités. Dans une déclaration des fédérations de 4 circonscriptions de la ville de Kinshasa, les cadres et militants de la plateforme de Bahati ont souligné samedi 27 avril dernier par les médias en ligne : « Nous tenons à porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la base de l’AFDC-A n’entend plus se faire rouler dans le partage des responsabilités comme ce fut le cas par le passé au sein de la Majorité présidentielle ». Ce, avant de prévenir que des conséquences graves peuvent s’en suivre.Et de rappeler de ce fait qu’ en tant que première force au sein du FCC, le PPRD a déjà pris la tête de l’Assemblée nationale. Mais, poursuit-elle, il convoite encore la primature et le Sénat. Une ambition qui ne passe pas auprès de l’AFDC-A.Pour Bellarmin Byamungu, un des co-fondateurs du parti politique AFDC qui a lu ladite déclaration, il est « inacceptable que le PPRD ait l’ambition de vouloir gérer toutes les institutions de la République démocratique du Congo à savoir : la primature, le Sénat et l’Assemblée nationale en s’appuyant sur la majorité parlementaire issues des efforts conjugués par tous les alliés qui composent le FCC « . Ce, au détriment des autres forces politiques au sein du FCC. »Mettons en garde le PPRD et toute autre personne qui s’évertueraient à vouloir minimiser le poids politique de l’AFDC-A et les efforts de son autorité morale (…) Interpellons notre autorité morale, le camarade Bahati Lukwebo, et la conférence des présidents des partis qui composent notre regroupement d’éviter de cautionner tout engagement qui mettrait à mal les intérêts du regroupement, dénonçons les manœuvres tendant à réduire le nombre des députés AFDC-A en exerçant la pression sur les cours et tribunaux, attendons des signaux forts du PPRD, susceptibles de refaire la confiance et entretenir un climat de confiance et de considération mutuelle, traduit par une clef de répartition équitable au sein du FCC excluant toute dictature interne « , martèlent les 4 fédérations.

Emma MUNTU

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus