fbpx
congosynthese.com

FAO-RDC: Le gouvernement appelé à capitaliser les résultats ATLASS pour la mise en place d’un système de surveillance de la RAM

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a invité le gouvernement de la République Démocratique du Congo à capitaliser les résultats issus des travaux de l’évaluation des capacités des laboratoires à l’aide de l’outil ATLASS-FAO pour la mise en place d’un système de surveillance de la Résistance aux Antimicrobiens (RAM) au pays.

C’était au cours de l’atelier de restitution de ces travaux de dix jours qui ont lieu au laboratoire vétérinaire central de Kinshasa.

« Durant 10 jours les évaluateurs sont parvenus à réaliser une évaluation complète du système de surveillance de détection de la RAM en RDC à l’aide de l’outil Atlas de la FAO et dont les résultats ont été restitué dans ce beau cadre du laboratoire vétérinaire central de Kinshasa…Nous sommes convaincus que le gouvernement à travers le comité national de lutte contre la RAM saura capitaliser les résultats de l’évaluation Atlas pour la mise en place d’un système de surveillance de la RAM fonctionnel et opérationnel en RDC », a déclaré le Dr Marcel Boka, le chef d’équipe pays ECTAD qui s’est exprimé au nom de la FAO.

Cette évaluation, dit-il permettra à la RDC qui procède à l’amélioration son plan d’action national de lutte contre la RAM, de l’enrichir et de poursuivre les activités de lutte contre la RAM selon les recommandations et orientations formulées à ce jour.

Dr Boka Marcel a rappelé que la RAM est un problème multisectoriel d’ampleur mondial qui menace la vie de millions de personnes et met en danger l’économie de plusieurs pays sur tous les continents. Cette activité, précise-il, s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la RAM, « une lutte qui doit être menée à l’aide des stratégies, d’outils et des moyens bien définis parmis lesquels un système de surveillance et de détection opérationnel ».

Le chef d’équipe pays ECTAD a rassuré que la FAO ne ménagera aucun effort pour accompagner en synergie avec les autres partenaires nationaux et internationaux le gouvernement congolais dans la lutte contre la RAM qui est connu mondialement comme un fléau à conséquences médicales et économiques enormes.

Il a, au nom de la FAO remercier le ministère de pêche et élevage ainsi que les acteurs nationaux pour la bonne collaboration, l’USAID pour l’accompagnement financier, les membres du comité national RAM y compris les différents laboratoires pour leur participation active, les évaluateurs et les experts de la FAO pour l’accompagnement technique et le grand travail abattu.

De son côté, le secrétaire général a.i au ministère de Pêche et Élevage a félicité et remercié tous les participants à cet atelier. Il a particulièrement exprimé sa reconnaissance à la FAO et l’USAID qui ont contribué à la réunion de cette activité si importante pour la RDC.

Par ailleurs, le secrétaire général a.i au ministère de Pêche et Elevage a promis que le gouvernement de la RDC, avec l’appui de ses partenaires, fera siennes, toutes les recommandations pertinentes trouvées au terme de ces travaux visant en mettre en place un dispositif susceptible de renforcer le système de surveillance de la RAM.

Jul A

Autres titres

Exclusif : Félix Tshisekedi reçoit les évêques de la CENCO

Patrice Kayembe

KOFFI OLOMIDE: JE SUIS PRET A ALLER AU COMBAT POUR MON PAYS, POUR MES FRERES DU NORD KIVU,

deo

Culture : La 1ère édition du festival international de Masi-Manimba fixée en juillet 2022

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus