congosynthese

Face à l’intransigeance tous azimuts : La RDC va droit dans le mur

Dans plus ou moins 2 mois et 8 jours, selon le calendrier établi par la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI, les élections maintes fois capotées, devraient avoir lieu en RDC.  Toutefois, à considérer la manière dont se déroulent les tractations dans la préparation de ces scrutins, tout laisse à penser que ce rendez-vous historique fievreusement attendu par les Congolais qui veulent vivre le changement à la tête du pays, pourrait ne pas se concrétiser.

Cela est plausible à plusieurs titres. D’abord l’intransigeance des principaux protagonistes engagés dans la compétition électorale.  D’une part le pouvoir en place et la Commission Électorale Nationale Indépendante  (CENI), initiatrice de la machine à voter, parlent le même langage pour maintenir l’usage de la machine à voter quoiqu’il en soit.  D’autre part, l’opposition, la majorité de la population, et une frange de la communauté internationale ne veulent pas entendre parler de cet outil dans le processus électoral.

Si le premier évoque la notion inaliénable de souveraineté nationale pour justifier sa position, le second souligne le caractère illégal, voire illégitime qui caractérise cette machine à voter.  Nulle part dans la constitution ou dans la loi électorale il est fait mention de l’usage de la machine à voter. Le débat engagé à ce propos demeure stérile.  Chaque partie campant sur sa position.

Fiasco

La réunion technique entre le président de la CENI et les candidats président de la République, convoquée jeudi dernier par Corneille Nangaa au siège de la CENI s’est soldée comme d’aucuns pouvaient s’y attendre, par un échec.
A tel point que Corneille Nangaa, excédé par la fermeté de candidats en présence ou les représentants des candidats absents à ne pas fléchir, a fini par éconduire ses invités non sans les avoir rabroués.

Face à ce dialogue des sourds et étant donné le comportement indigne et irrespectueux affiché par Corneille Nangaa, l’opposition n’a pas trouvé mieux que de passer à la seconde vitesse par l’article 64 de la constitution. Meeting et marches sont programmés.

Compte tenu cependant du fait de l’évolution de la situation  en dents de scie et de la position intransigeante de Nangaa assortie de celle du pouvoir qui détient les leviers de commandement, la machine à voter sera au rendez-vous le 23 décembre 2018.

En revanche, les élections n’auront pas lieu. L’opposition l’ayant prévenu.  La suite c’est la catastrophe.  L’opposition apprête déjà le projet d’organisation d’une transition cette fois-ci sans Kabila qu’elle considère comme goulot d’étranglement à la tenue des élections. Le pouvoir et ses alliés évoquent à leur tour le caractère illégal de ce type de projet.

Le grand danger

En fin de comptes, le géant de l’Afrique centrale va inévitablement se cogner dans le mur avec risque de voler en éclat.  Pour parer à cette extrémité, il serait raisonnable pour le pouvoir de rénoncer ici et maintenant à la machine controversée pour revenir sur le système manuel avec bulletin de vote.  S’y raviser tardivement conduirait inéluctablement dans l’impasse. D’autant plus que l’opposition rejette toute idée d’un nouveau glissement.

A moins de souhaiter le pire, il est de toute logique de se débarrasser de la machine à voter car si le pouvoir est sûr de gagner sincèrement les élections, rien ne l’empêcherait d’y parvenir avec ou sans  machine à voter.  S’y accrocher laisse sous entendre qu’il y a anguille sous roche.

(Visited 3 times, 1 visits today)

Autres titres

FÉLIX TSHISEKEDI ACCUSE “LAMUKA”, PIERRE LUMBI REJETTE

Deo

URGENT/Mbuji-Mayi: Baricades Et Police Attendent Félix Tshisekedi

Deo

Kalemie : « Aucun bilan faisant état de mort d’hommes » (Lambert Mende)

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus