congosynthese

COMBAT POUR LA PAIX DANS LA SOUS-REGION PAUL KAGAME À TSHISEKEDI : ” NOUS DEVONS VOUS CROIRE “


Le président Félix Tshisekedi a regagné Kinshasa hier dans la soirée après avoir pris part à la 7ème édition de Africa Ceo Forum, tenu du 25 au 26 mars à Kigali. Au cours de la conférence de presse conjointe de deux chefs d’Etat, le président rwandais qui a salué les prises de positions de son homologue congolais qui a promis de mettre une terme à l’instabilité dans l’Est de la RDC, en s’attaquant aux milices qui y sévissent, a déclaré: “Nous devons vous croire”.
Les problématiques sécuritaires ont occupé une place de choix dans ce jeu des questions-réponses entre les deux chefs d’Etat, au regard des violences récurrentes dans la partie Est de la RD Congo. Prenant l’exacte mesure de la situation, Félix-Antoine Tshisekedi a déclaré qu’il ne se lassera jamais de lutter contre l’insécurité qui mine la RDC.
Et de préciser : ” J’avais promis à nos compatriotes de l’Est que je vais leur donner la paix et je n’ai jamais abandonné cette promesse. J’ai fait cette promesse et je la tiendrai. Il y aura la paix dans tout le pays. Je suis en train de travailler en interne et à l’international. Je ne me lasserai jamais de lutter contre ce phénomène d’insécurité qui mine notre pays et fait énormément du tort à notre population. Faites-moi confiance “.
Le chef de l’Etat a, par ailleurs, promis de travailler étroitement avec les services de sécurité pour mieux comprendre ce phénomène en préférant ” travailler en amont pour éradiquer complètement ces groupes armés “.
Selon lui, la solution à ce problème passe aussi par un dialogue franc avec les pays voisins. ” Nous serons voisins pour toute la vie. Nous, Présidents, ne sommes que des acteurs, nous passerons et nos pays resteront voisins. Entretenir des tensions, est une perte de temps que nous aurions pu mettre à profit pour bâtir. Pour cela, nous devons nous parler franchement comme nous l’avons fait avec le Président Kagame. J’ai senti en lui une volonté d’aller de l’avant “, s’est réjoui Félix Tshisekedi.
Le président Kagame a fait observer, pour sa part : ” Les problèmes au Rwanda, dans de nombreux cas, deviennent des problèmes en RDC. Et l’inverse est aussi le cas. On ne peut pas résoudre ces problèmes seuls “.Et d’ajouter: ” Nos peuples sont déjà en avance sur nous, dans leur compréhension de l’intégration [africaine]. Ce sont les décideurs qui doivent comprendre désormais comment éliminer les conflits et faire fonctionner l’intégration régionale ” avant d’insister : “Nous avons assez de ressources pour régler nos propres problèmes”.
TSHISEKEDI PRET A JOUER AU MEDIATEUR ENTRE KIGALI ET KAMPALA
En marge de cette édition de Africa CEO Forum, Félix Tshisekedi a manifesté sa volonté de bons offices pour la résolution de la crise entre le Rwanda et l’Ouganda.”La RDC est prête à offrir ses bons offices…Notre vision est de construire des ponts et non des murs”, a déclaré le président de la République.
L’opinion se rappelle que depuis quelques années, rien ne va plus entre les anciens frères ougandais et rwandais. Les services de sécurité des deux pays s’accusent de soutenir des groupes armés qui leur sont hostiles.De son côté, Kampala multiplie des arrestations et expulsions des personnalités soupçonnées de travailler ou d’espionner pour le compte du Rwanda.
Devant cette situation, Félix Tshisekedi a déclaré à la presse congolaise présente à Kigali qu’il est en train de travailler avec ses homologues des pays voisins pour le rétablissement de la paix dans l’Est de la RDC.”Je suis en train d’y travailler en interne comme à l’international. J’ai rencontré des chefs d’État des pays voisins et nous avons toujours évoqué cette question de l’insécurité dans l’Est de la RDC “, a rassuré le Président congolais à ses compatriotes dans la capitale rwandaise.
Depuis son investiture à la magistrature suprême en janvier dernier, Félix Tshisekedi a déjà rencontré certains de ses homologues des pays voisins notamment l’Ougandais Yoweri Museveni et le Rwandais Paul Kagame. Emma MUNTU

 

Loading...

Autres titres

LES RÉVOLUTIONNAIRES DU FCC ACTIVENT LE PROCESSUS D’EXPOSER LES ACCORDS FCC-CACH

Deo

Affaire Saut-de- mouton, passation des marchés de gré à gré: Vital Kamerhe sur le banc des accusés

Deo

La République démocratique du Congo est la deuxième plus grande crise de la faim dans le monde après le Yémen ;

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus