fbpx
congosynthese.com

Eveil patriotique: « Kinshasa traverse une période brutale  » Daniel Tshiz ( Activiste de la jeunesse congolaise)

La ville province de Kinshasa est dans une mauvaise phase, selon Daniel Tshiz, un activiste des droits de la jeunesse congolaise.

Dans son analyse, ce jeune activiste déplore le fait que d’un côté l’ unité de la police sensé assurer la fluidité de la circulation devient actuellement auteur des bavures et des tracasseries vis-à-vis des chauffeurs de taxis.

D’un autre côté 2,7 millions de $ de plus pour l’assainissement de la ville province de Kinshasa. Tout cela met la ville capitale dans une mauvaise position selon,l’auteur.

« Je pense qu’à ce niveau, on a pas un problème des moyens mais de volonté et de responsabilité« ,estime Daniel Tshiz.

Et d’ajouter
« Cette ville en a reçu assez en terme des fonds mais on a comme l’impression que les responsabilités et les priorités sont oubliées« , pense-t-il.

Raison pour laquelle Daniel Tshiz,jeune activiste des droits de la jeunesse congolaise trouve qu’il faut punir sévèrement entre autres

  1. Les personnes qui gèrent les fonds mais qui ne savent pas mettre du sérieux dans la gestion des immondices.
  2. Sensibiliser davantage la population sur la gestion de ses propres immondices.

En terme de proposition,

1.Je pense qu’il faut faire appel aux entreprises locales du secteur privé qui ont certainement des idées et des matériaux allant dans le sens de la gestion des déchets.

  1. Infligé une amende à tout ceux qui se permettent de balancer les immondices partout et n’importe où, histoire d’éduquer cette population que nous sommes.
  2. Instruire un audit trimestriel de l’IGF dans la gestion des fonds alloués à cet opération d’éradication.
    Telles sont les propositions de ce jeune activiste congolais. En ce qui concerne la Covid 19. Daniel suggère aux autorités de bien vouloir décaisser des fonds afin d’assurer une bonne sensibilisation comme cela a été le cas pour le soutient aux FARDC.

« La maladie est réelle mais la sensibilisation sur la protection n’est pas conséquente, le doute ayant été semé lors de la première vague, la population n’y croit plus ou y croit très peu, un appel à la responsabilité de chacun est la seule voie qui nous permette d’échapper au désastre que connaissent certains pays » , souligne Daniel Tshiz, Activiste de la jeunesse congolaise.

GEB

Autres titres

Les groupes parlementaires proches de Katumbi promettent de bloquer la loi sur la nationalité

deo

CCE : le Gouvernement met le cap sur un objectif de 3 milliards USD de réserves de change

deo

Le coût du projet chemin de fer Kindu-Uvira-Bujumbura-Kitega

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus