fbpx
congosynthese.com

Etat de siège au Nord-Kivu: Les acteurs environnementaux veulent l’intensification des opérations dans le Parc national des Virunga

Les acteurs de la protection de l’environnement souhaitent voir l’état de siège décrété au Nord-Kivu prendre en compte la protection du Parc national des Virunga en proie aux groupes armés locaux et étrangers.

Devant la presse ce vendredi 14 mai, maître Olivier Ndoole, secrétaire exécutif de l’organisation Alerte Congolaise pour l’environnement et les droits de l’homme et ses collaborateurs ont soutenu cette mesure prise par le chef de l’État qui est constitutionnelle, laquelle va restaurer la paix au Nord Kivu sous menace de l’insécurité depuis plusieurs années.

« Nous nous réjouissons de l’instauration de l’état de siège chez-nous, où l’insécurité ne fait qu’augmenter que de régresser, phénomène qui a des mauvaises répercussions sur le vécu quotidien des habitants de la province du Nord-Kivu bloquant ainsi le déroulement normal des activités quotidiennes cela avec des conséquences néfastes. Nous saluons l’état de siège mais émettons le vœu de voir l’intensification des opérations militaires dans le Parc national de virunga dans le souci de mettre hors d’état de nuire tous ceux qui détruisent notre environnement au sein de notre précieux Parc national de virunga tout en respectant les règles environnementales » a précisé maître Olivier Ndoole .

Ces acteurs se disent être convaincu que la qualité des opérations attendues devrait ne pas considérer l’espace du Parc des Virunga comme tremplin pour les infractions environnementales mais comme un cadre qui doit être sécurisé contre les abus dans les actions de traque des groupes négatifs. ACEDH espère voir le commandement militaire de l’état de siège d’appuyer aussi sur la sensibilisation des hommes des troupes au respect des règles de conservation et protection de l’environnement au PNVI.

« Cette administration militaire doit comprendre que les groupes armés qui œuvrent autour et dans le parc national de virunga ont pour objectif de piller nos ressources naturelles et de s’auto-financer et donc la question de la lutte contre ces groupes armés doit inclure le parc national de virunga.

Le parc national de virunga n’est pas seulement une source et moteur des ressources mais est un poumon économique sur lequel s’abat les groupes armés, si par exemple vous allez au lac Edouard vous verrez qu’il y a des groupes armés qui n’ont même pas d’armes mais ont comme objectif de pratiquer la pêche illicite et ont des soutiens qui les protègent ce qui doit cesser le plus vite possible » , ajoute-il.

L’ACEDH insiste que les opérations de traque contre les forces négatives se passent dans les normes en préservant le parc national des Virunga et la population riveraines pour éviter des dégâts.

« Nous insistons que les opérations militaires se fassent dans le respect des règles environnementales car les dégâts collatéraux ne peuvent en aucun cas manquer. Cela pour que la biodiversité énorme et gigantesque se trouvant ne puisse pas se détériorer durant la durée de l’état de siège. Car le parc national de virunga est très riche en faune et flore » conclut-il.

En Début mai, le président Félix Tshisekedi a décrété l’État de siège dans les provinces du Nord-Kivu et ituri suite aux violences à répétition dans ces deux provinces de l’Est du pays.

Les gouverneurs militaires et vice gouverneurs policiers ont été nommés à la tête de ces deux provinces.

La population du Nord-Kivu et celle de l’ituri estiment qu’avec l’administration militaire,les deux provinces pourront espérerr à une paix et à la sécurité devenue une denrée rare dans ces zones.

Justin Kabumba

Autres titres

RDC : la CENCO disposée pour désigner les membres de la CENI (Mgr Utembi)

deo

RDC: l’Assemblée nationale a prorogée pour la 10 ème fois l’État de siège

Patrice Kayembe

Processus électoral : La Chine s’oppose à toute ingérence dans les affaires intérieures de la RDC

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus