fbpx
congosynthese.com

ESU: Seuls les diplômés ayant obtenu au moins 70% à l’Éxétat seront admis à la faculté de médecine (Muhindo Nzangi)

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), Muhindo Nzangi Butondo a, dans un arrêté signé ce 18 octobre 2021, fixé plusieurs conditions quant à l’admission des étudiants à la faculté de médecine dans les universités publiques et privées.

Il ressort de cet arrêté dont une copie est parvenue à Congosynthèse que les candidats éligibles à l’inscription pour les études en faculté de médecine sont ceux qui ont obtenu au moins 70% à l’Examen d’État.

« Ne peut être admis à participer à ce concours que le porteur d’un diplôme d’État ou son équivalent des humanités scientifiques ou d’un diplôme d’État de toute autre section obtenu avec au moins 70% » , lit-on dans ce document.

Outre cette condition, le ministre de l’ESU a décidé ce qui suit:

1. Nul ne peut être inscrit en Première année de graduat/Première licence LMD en faculté de médecine s’il ne réussit pas au concours d’admission organisé au sein de l’université.

2. Le concours d’admission vérifie si le candidat à l’admission dispose de pré requis nécessaires à la poursuite avec succès des études supérieures et universitaire en faculté de médecine et met en compétition les places assises disponibles afin de retenir objectivement les candidats classés en ordre utile.

3. Ne peut être admis à participer à ce concours que le porteur d’un diplôme d’État ou son équivalent des humanités scientifiques ou d’un diplôme d’État de toute autre section obtenu avec au moins 70%.

4. L’établissement organisant la filière médecine ne peut recruter en première année de graduat /première licence LMD que par rapport au quota d’inscription lui réservé à travers l’instruction académique de l’année.

5. Sont abrogées toutes les dispositions antérieures contraires au présent arrêté.

6. Le secrétaire général à l’ESU est chargé de l’exécution du présent arrêté qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Il faut noter que ces conditions sont fixées dans le but de résoudre le soucis exprimé par les acteurs intervenant dans le secteur de Santé lors des états généraux de l’ESU de Lubumbashi, en rapport avec l’amélioration de niveau de formation des médecins en République Démocratique du Congo.

Jul A

Autres titres

RDC : Le HCR lance le programme d’accompagnement des jeunes filles survivantes de VBG dans l’espace Kasaï

Patrice Kayembe

Kikaya : 3 ans de l’UDPS au pouvoir, 3 ans de manipulation (Réflexion)

Patrice Kayembe

Affaire RAM : la session de mars annoncée décisive à l’Assemblée nationale

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus