congosynthese
  • Home
  • Actualité
  • En marge du dépôt de sa candidature à la présidentielle : Bemba, 4 heures avec Nangaa autour du fichier électoral
Actualité

En marge du dépôt de sa candidature à la présidentielle : Bemba, 4 heures avec Nangaa autour du fichier électoral

Les scrutins du 23 décembre 2018 en RDC ont amorcé un virage décisif avec le dépôt, hier jeudi 02 août au siège de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante), de la candidature du Sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo. Par conséquent, les 6 jours du compte à rebours vont être sûrement fort mouvementés à Kinshasa, pour les candidats présidentiables.

Le Président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba, accompagné de son épouse et d’une forte délégation des cadres de son parti, s’est présenté en milieu d’après au Bureau de Réception et de Traitement des Candidatures (BRTC), situé au siège national de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), sur le boulevard du 30 juin, dans la commune de la Gombe. Il y a passé plus
de 4 heures, avant de quitter la Centrale électorale sous l’escorte de la police nationale congolaise qui l’encadrait.
Très content d’avoir rempli en bonne et due forme son devoir civique,
il a délié sa langue devant la presse pour expliquer les différentes
étapes subies, comme l’exige la loi électorale, à savoir,
l’inscription et le remplissage des formulaires, la capture puis
l’obtention de sa carte d’électeur qu’il a brandie sous les ovations
de son entourage.
Enfin, il a procédé au dépôt officiel de sa candidature, sous le
label du MLC (Mouvement de Libération du Congo), comme candidat à
l’élection présidentielle.

Fichier électoral et machine à voter au cœur du débat
Soucieux d’avoir le cœur net sur l’état du fichier électoral,
contesté par une large frange de l’opposition politique et de la
société civile, ainsi que sur la machine à voter, Jean-Pierre Bemba a
eu un long entretien avec le président de la CENI, Corneille Nangaa.
Au sortir de ce long tête-à-tête, il confié aux professionnels des
médias, qu’au niveau du MLC persistaient de fortes inquiétudes au
sujet de la transparence du processus électoral.
Absent du pays pendant onze mais régulièrement informé de l’évolution
des opérations préélectorales, Jean-Pierre Bemba, a tenu à s’assurer
que le fichier électoral était correctement nettoyé que la machine à
voter, qui continue à diviser la classe politique à quelques jours de
la convocation du corps électoral, ne constituerait un danger pour la
vérité des urnes. .



Pour le « Chairman », son souci était de faire comprendre clairement
à Corneille Nangaa les préoccupations de son parti et de ses alliés
sur la transparence et la crédibilité des scrutins à venir. C’est
ainsi qu’il lui exprimé ses craintes au sujet de la présence, dans le
fichier électoral, de plus de dix millions d’électeurs enrôlés sans
empreintes digitales. Cela, a-t-il indiqué, n’est pas de nature à
garantir la fiabilité du vote.
Au sujet de la machine à voter, il a reconnu l’avoir manipulée mais
constaté que l’apprentissage prend un temps fou, ce qui pousse à
douter de sa fiabilité.
En tant qu’homme d’Etat, il a apprécié l’esprit d’ouverture du
président de la Ceni, Corneille Nangaa, dans les échanges.
S’agissant de la polémique qui bat son plein dans les salons
politiques, les médias et les réseaux sociaux à propos de son «
éligibilité » ou non, il a renvoyé le dossier, avec le sourire, aux
juristes, afin qu’ils puissent éclairer objectivement l’opinion. Pour
sa part, il s’est refusé à faire le moindre commentaire à ce sujet.
Il sied de rappeler que les sorties du « Chairman » sont toujours
sécurisées par des éléments de la police, et sont suivies par une
foule nombreuse.



Bien que sorti tard de la CENI, la foule massée le
long du boulevard du 30 juin était en liesse et scandait « IGWE, IGWE,
IGWE… yonde mokonzi ». (Igwe, Igwe… c’est bien toi le Président).
Ce vendredi dans l’après- midi, Jean-Pierre Bemba est attendu à la
cathédrale Notre Dame du Congo, dans la commune de Lingwala, pour une
messe d’action de grâces, en rapport avec la main de Dieu qui lui a
permis d’être acquitté au niveau de la Cour Pénale Internationale,
après 11 ans de détention et une condamnation à 18 ans de prison en
première instance.
On s’attend à une grande affluence populaire en ce lieu de culte tout
proche des cités populaires. Jr Ekofo
Jr Ekofo


Autres titres

Félix Tshisekedi veut faire bondir le revenu annuel moyen du congolais de 458 à 4.288 USD

Deo

Après la désignation du Dauphin. Luanda : Kabila récolte des fleurs !

Deo

“Pas de doute : maboko pembe est le meilleur choix”, JC Vuemba choisit Félix Tshisekedi candidat commun de l’opposition

Deo

Laisser un commentaire

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus

Login

Do not have an account ? Register here
X

Register