congosynthese

Elections inclusives et apaisées vivement réclamées. CLC : les marches du 12 au 14 août 2018 temporairement suspendues !

Dans un communiqué intercepté  hier, tard dans la soirée, le Comité Laïc de Coordination, tout en se disant déterminé à défendre l’intérêt du peuple, accepte de manière temporaire de surseoir à son programme d’actions du 12, 13 et 14 août, pour faire preuve de bonne foi et encourager, en même temps, le Chef de l’Etat et la CENI à prendre, de bonne grâce et non plus au prix du sang, toutes les dispositions nécessaires et urgentes, pour garantir au peuple congolais son droit le plus légitime aux élections crédibles, inclusives, apaisées et transparentes.

Le combat continue…

Mais, le Comité Laïc de Coordination, dans ce même communiqué, relance l’appel à ses préalables majeurs, à savoir : Non à l’exclusion de certains acteurs aux élections ;  Non à l’utilisation de la machine à voter non prévue par la loi ;  Non à l’utilisation d’un fichier électoral corrompu par la présence de millions d’électeurs fictifs et sans empreintes digitales, au mépris des recommandations de l’OIF ; Non à l’instrumentalisation de la CENI qui risque manifestement d’organiser une parodie d’élections et, enfin ; Non à l’entretien d’un climat pré-électoral malsain du fait de la non-mise en œuvre par la Majorité au pouvoir, des mesures de décrispation politique, pourtant, exigées par l’Accord de la Saint Sylvestre.

Le CLC prévient, par ailleurs, que si ces préalables ne sont pas réunis, il reviendra à la charge, avec une série de nouvelles manifestations pacifiques.

Ici, il rappelle  au Chef de l’Etat et à la CENI que  la crédibilité  du processus électoral dépend inévitablement de la réponse à tous ces préalables majeurs  sans lesquels, tous les efforts engagés jusqu’ici,  risquent d’être sacrifiés sur l’autel d’un nouveau chaos inutile. Donc, les marches du 12 au 14 août sont temporairement suspendues. Mais, la pression et la lutte continuent jusqu’au bout. Ci-dessous, découvrez, in extenso, ce que pense le CLC de la suite du processus électoral en cliquant là CLC DOCUMENT.


Autres titres

Olivier Kamitatu: « Le pouvoir cherche le chaos pour se maintenir coûte que coûte »

Deo

Kamerhe : “Nous voulons qu’il soit bien entendu que l’opposition ne boycottera pas les élections du 23 décembre 2018”

Deo

Jean-Pierre Bemba : « Avec Félix Tshisekedi, à Bruxelles, nous avons convenu tous sur la machine à voter »

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus