congosynthese

Elections en RDC: la France juge les résultats “non conformes”, la Belgique reste prudente


La France a estimé jeudi que les résultats de l’élection présidentielle en République démocratique du Congo annoncés mercredi n’étaient “pas conformes” aux attentes et que l’opposant Martin Fayulu en était “a priori” le vainqueur. En Belgique, Didier Reynders a réagi plus prudemment au micro de la RTBF.

Réaction française

Il semble bien que les résultats proclamés ne soient pas conformes aux résultats que l’on a pu constater ici ou là“, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur la chaîne d’information CNEWS.

La conférence épiscopale du Congo a fait des vérifications, a annoncé des résultats qui étaient totalement différents“, a-t-il ajouté.

Le candidat de l’opposition Félix Tshisekedi a été déclaré vainqueur de l’élection du 30 décembre avec 38,57% des voix devant l’autre tête de l’opposition divisée, Martin Fayulu (34,8%). Celui-ci a aussitôt contesté le résultat et dénoncé un “putsch électoral“.

La puissante conférence épiscopale congolaise (Cenco), qui avait déployé une mission d’observation du scrutin, avait déclaré le 4 janvier connaître le nom du vainqueur, sans le nommer.

Il faut qu’on garde son calme, qu’on évite les affrontements et que la clarté soit faite sur ces résultats qui sont inverses à ce que l’on imaginait, à ce qui était avancé“, a poursuivi Jean-Yves Le Drian.

Cela peut mal tourner parce que M. Fayulu était a priori le leader sortant de ces élections“, a-t-il ajouté.

La France a saisi le Conseil de sécurité en fin de semaine dernière pour que les résultats constatés soient les résultats réels“, a-t-il poursuivi. “Elle souhaite que les chefs d’Etat africains et les organisations africaines puissent agir pour que les résultats soient les vrais résultats des élections.

Réaction belge

En Belgique, Didier Reynders, notre ministre des Affaires étrangères reste un peu plus prudent. Ce matin, il a déclaré à Jean-François Herbecq qu’il regrettait le climat général des élections: “Les élections ont été retardées de deux ans, beaucoup de candidats n’ont pas pu se présenter, des électeurs n’ont pas pu voter.”

“Ce que l’on veut surtout maintenant, c’est voir comment vont réagir les acteurs locaux et celles et ceux qui ont pu observer de près le processus de dépouillement. Mais nous avons un certain nombre de doutes que l’on doit vérifier et qui feront l’objet de débats dans les prochains jours au sein du conseil de sécurité.”

Loading...

Autres titres

AMBONGO: L’HISTOIRE EVOLUE, NOUS N’ALLONS PAS TOUJOURS REVENIR SUR “LA VÉRITÉ” DES URNES

Deo

En rapport aux propos tenus par JM Kabund : Le FCC condamne avec la dernière énergie les propos outranciers, provocateurs, irresponsables, diffamatoires et injurieux à l’égard de son Autorité Morale et de l’ensemble de ses membres.

Deo

“RENONCEZ À LA VÉRITÉ DES URNES”

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus