congosynthese

Election de l’équipe Mabunda : l’Opposition conteste et saisit le Conseil d’Etat !

Les Députés de l’opposition n’ont pas participé à l’élection des membres du Bureau définitif de l’Assemblée nationale. Dans une déclaration lue par l’Honorable Christophe Lutundula, ils ont tenu à préciser que cette élection a été organisée en violation flagrante des dispositions de la Loi organique portant statut de l’Opposition en République Démocratique du Congo ainsi que du Règlement Intérieur de la Chambre basse du Parlement. «L’opposition parlementaire réaffirme son refus catégorique de servir d’alibi et de cautionner la consécration en RDC d’une démocratie de pacotille que le peuple n’a cessé de combattre même au prix du sang», lit-on dans ladite déclaration. Partant, «l’Opposition parlementaire informe l’opinion de ce qu’elle vient de saisir le Conseil d’Etat de sa requête en annulation pour violation de la loi, non seulement de la décision de l’Assemblée plénière attribuant injustement 6 postes au bureau définitif contre un seul, celui de rapporteur adjoint à l’opposition mais aussi de celle du bureau provisoire portant calendrier de l’élection du bureau définitif. Elle entend entreprendre la démarche auprès des instances interparlementaires africaines internationales». Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration des Députés nationaux de l’Opposition.

DECLARATION DES DEPUTES NATIONAUX DE L’OPPOSITION

  1. Ce mercredi 24 avril 2019, le Bureau provisoire fait tenir l’élection des membres du Bureau définitif de l’Assemblée nationale sans l’Opposition parlementaire et en violation flagrante des dispositions de la loi organique portant statut de l’Opposition politique en République Démocratique du Congo ainsi que du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale.
  2. Eu égard à ces irrégularités substantielles graves et à la détermination de la coalition majoritaire, FCC-CACH de fouler aux pieds la légalité républicaine, les députés nationaux de l’Opposition informent le Peuple congolais qu’ils maintiennent leur décision de ne pas participer à ce processus électoral qui rappelle le beau vieux temps du stalinisme et des partis-Etat.
  3. L’Opposition parlementaire réaffirme son refus catégorique de servir d’alibi et de cautionner la consécration en République Démocratique du Congo d’une démocratie de pacotille que le peuple congolais n’a cessé de combattre même au prix du sang.
  4. Tout en rassurant le Peuple congolais de sa participation active aux travaux parlementaires pour lesquels ils ont été élus, les députés nationaux de l’Opposition confirment que tant que la Constitution de la République, la loi portant statut de l’Opposition et le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne seront pas respectés, ils ne participeront à aucun organe de direction de l’Assemblée nationale  ni à ceux de gestion de ses travaux.
  5. En effet, dans une démocratie constitutionnelle, ou n’a pas juridiquement tort parce qu’on est politiquement minoritaire.
  6. Les députés nationaux réitèrent leur engagement ferme de poursuivre la lutte pour le changement démocratique dans le cadre de l’Opposition institutionnelle et d’assumer totalement leurs responsabilités en vue de la sauvegarde de leurs droits, du triomphe de l’Etat de droit ainsi que de l’intérêt supérieur de la Nation congolaise.
  7. A cet effet, l’Opposition parlementaire informe l’opinion nationale de ce qu’elle vient de saisir le Conseil d’Etat de sa requête en annulation, pour violation, de la loi, non seulement de la décision de l’Assemblée plénière attribuant injustement à la Majorité 6 postes au Bureau définitif contre un seul, celui de Rapporteur adjoint, à l’Opposition, mais aussi de celle du Bureau provisoire portant calendrier de l’élection du Bureau définitif. Elle entend entreprendre dans les tout prochains jours la même démarche auprès des instances interparlementaires africaines et internationales.

Fait à Kinshasa, le 24 avril 2019

Pour les Députés nationaux de l’Opposition


Autres titres

Publication du rapport sur la situation sécuritaire de Yumbi

Deo

Le diamant du Sankuru est un faux (CEEC)

Deo

RDC : le PPRD promet à Sylvestre Ilunga son soutien pour la réussite de sa mission à la tête du gouvernement

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus