fbpx
congosynthese.com

Ecoles maternelles et secondaires: Ngobila recule pour sauver l’année scolaire

Le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a fixé les « frais scolaires pour le cycle maternel et secondaire public ». Dans un arrêté, dont copie est parvenue jeudi 11 novembre à Radio Okapi, il le seuil maximal de ces frais à 300 000 francs congolais (150$). 

L’arrêté du gouverneur Ngobila fait suite à la note circulaire du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (SPST), du 1er novembre, clarifiant les mesures d’application de la gratuité de l’éducation de base. 

Le document précise que la gratuité ne s’applique qu’aux établissements publics d’enseignement primaire allant de la 1e jusqu’en 6e année. Ici, les frais scolaires, de quelque nature que ce soit, ne peuvent être perçus. Cela, conformément aux lois de la République et à la vision du chef de l’Etat. 

Pour le ministre Tony Mwaba, les classes de 7e et 8e sont assimilées au secondaire et ne sont pas concernées par cette première phase de la gratuité du primaire. 

Il demande aux gouverneurs des provinces de prendre, chacun, selon les réalités locales, un arrêté provincial fixant le « seuil et le plafond des frais scolaires », à ne pas dépasser pour l’enseignement maternel et secondaire. 

Il interdit toutefois, aux chefs d’établissements scolaires, de réunir les comités des parents afin de fixer d’autres frais en dehors de ceux que doivent fixer les autorités provinciales. 

D’autres précisions, selon la même source, sortiront des pourparlers en cours entre le Gouvernement de la République et le banc syndical de l’EPST à Kisantu dans la province du Kongo-Central. 

Autres titres

RDC : Felix Tshisekedi accueille 6 chefs d’État ce jeudi à Kinshasa

Patrice Kayembe

Kasaï-Central : « La situation de violences sexuelles et celle basée sur le genre est très préoccupante  » (Nathalie Kambala)

Patrice Kayembe

RDC : le Président sénégalais Macky Sall est arrivé à Kinshasa

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus