congosynthese

Ebola en RDC : “Tout doit être fait pour éviter le pire”, l’appel de Moise Katumbi

Le président de la plateforme “Ensemble”, Moise Katumbi a lancé un appel à la solidarité mondiale pour faire reculer la maladie à virus Ebola qui sévit de nouveau en République démocratique du Congo depuis le 8 mai denier dans la province de l’Equateur, à l’ouest de la RDC et s’est propagé depuis dans l’une des grandes villes de cette partie.

Pour l’ex gouverneur de la province du Katanga (démembrée depuis), avec la résurgence de ce fléau un an seulement après sa dernière apparition, la RDC vit “dans la crainte d’une épidémie d’une ampleur et d’une sévérité sans pareille” dans son histoire.

Il en appelle ainsi à la mobilisation de tous les pays et organisations partenaires de la RDC pour contribuer à l’organisation efficace de la riposte contre Ebola afin éviter le drame vécu il y a peu en Afrique de l’Ouest, car au cas contraire, “les conséquences pour le continent seraient dramatiques“.

“Nos frères et nos sœurs qui souffrent déjà de l’insécurité, l’extrême pauvreté, de l’abandon de leurs dirigeants, doivent être protégés de cette épidémie. […] Tout doit être fait pour éviter le scénario du pire”, lance Moise Katumbi depuis l’occident.

Ebola a déjà fait plus de vingt victimes depuis sa réapparition selon un rapport conjoint Ministère de la santé et médecins sans frontières (MSF) du 18 mai 2018 sur 45 cas répertoriés. Le gouvernement congolais a réceptionné 5400 doses de vaccins qu’il s’apprête à déployer dans les trois zones de santé affectées afin de vacciner dès ce lundi, d’après des sources au ministère de la santé, les personnes en contacts avec  les cas confirmés ainsi que les contacts de ces contacts.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Autres titres

Le président Ramaphosa félicite Felix Tshisekedi et appelle à respecter la décision de la Cour constitutionnelle

Deo

Elections en RDC: l’UA annule sa visite prévue lundi à Kinshasa

Deo

Martin Fayulu demande aux Congolais et à la communauté internationale de ne pas reconnaître Félix Tshisekedi comme président.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus