fbpx
congosynthese.com

Ebola en RDC: Plus de 50 femmes se sont vues offrir des emplois en échange de rapports sexuels avec de travailleurs humanitaires.

ebola
Un agent de santé porte l’équipement de protection individuelle au centre de traitement Ebola ALIMA à Beni en 2019.

Une enquête signée The New Humanitarian et la Fondation Thomson Reuters a révélé que plus de 50 femmes avaient accusé des travailleurs sociaux employés par l’Organisation Mondiale pour la Santé et de grandes ONG d’exploitation et d’abus sexuels lors de l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo.

Lors d’entretiens, 51 femmes (dont les récits ont souvent été étayés par des chauffeurs employés par des agences d’aide et des employés d’ONG locales) ont raconté de nombreux abus, principalement perpétués par des hommes qui se disaient travailleurs internationaux, pendant l’épidémie d’Ebola entre 2018 et 2020.

La majorité de ces femmes ont déclaré que de nombreux hommes leur avaient fait des avances, les avaient forcées à avoir des relations sexuelles en échange d’un emploi ou avaient mis fin à leur contrat lorsqu’elles avaient refusé.

Le nombre et la similitude de nombreux témoignages de femmes de la ville de Beni, dans l’est du pays, laissent penser que cette pratique était très répandue, avec trois organisations promettant d’enquêter sur les allégations.

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a appelé à la tenue d’une enquête complète sur les allégations.

Certaines femmes ont affirmé qu’on leur avait servi des boissons, d’autres auraient été piégées dans des bureaux et des hôpitaux, et certaines auraient été enfermées dans des pièces par des hommes qui leur auraient promis du travail ou les auraient menacées de les renvoyer si elles n’obéissaient pas.

“Tant de femmes ont été touchées par cette histoire,” a déclaré une femme de 44 ans, qui a confié aux journalistes que pour obtenir un emploi, elle avait eu des relations sexuelles avec un homme qui disait être un travailleur de l’OMS.

Par peur de représailles, cette femme et les autres se sont exprimées sous le couvert de l’anonymat. Certains détails ont été omis pour protéger leurs identités.

Lisez l’intégralité de l’enquête ici

Autres titres

RDC : Felix Tshisekedi accueille 6 chefs d’État ce jeudi à Kinshasa

Patrice Kayembe

Kasaï-Central : « La situation de violences sexuelles et celle basée sur le genre est très préoccupante  » (Nathalie Kambala)

Patrice Kayembe

RDC : le Président sénégalais Macky Sall est arrivé à Kinshasa

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus