congosynthese

DU RIFIFI AU PALAIS DU PEUPLE


A l’issue de la plénière d’hier aux allures d’un pugilat, Adèle Kanyinda explose: “Nos députés ont été élus sous le label AFDC-A et non sous celui du FCC, qui n’est pas un regroupement mais une plateforme électorale non enregistrée par le Journal officiel…”La reconnaissance par le Bureau de l’Assemblée nationale, du groupe parlementaire de l’aile dissidente de l’AFDC-A, a mis la poudre aux feux.

Dès l’ouverture de la séance, la tribune de l’hémicycle se transforme en un ring. Les élus Pro Bahati en viennent aux mains avec ceux de la dissidence devant micros et caméras, obligeant ainsi la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, à suspendre momentanément la plénière afin de ramener de l’ordre dans la maison.

Après moult rappels à l’ordre de la part du speaker de la Chambre, les élus de deux camps rivaux font fait la paix des braves. Mais amènent le combat sur un autre terrain, verbal celui-là, arguments contre arguments.A la reprise de la séance, un député proche de Bahati prend la parole sous forme d’une motion incidentielle pour dénoncer le “coup fourré du FCC” contre son regroupement politique.Se basant sur le Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale qui stipule dans ses articles 54 et 55 qu’un groupe parlementaire se constitue une et une seule fois, William Kazumba trouve inimaginable que le Bureau puisse cautionner le dédoublement du regroupement politique AFDC-A après qu’il ait été constitué.

Pour cet élu de Dibaya dans le Kasaï Central, le dédoublement de l’AFDC-A est une tricherie flagrante consacrant la violation de la loi. Il accuse le Questeur de l’Assemblée nationale de retenir à la source les cotisations des députés du groupe AFDC-A sans qualité ni titre au nom de l’AFDC-FCC.”Ce qui prouve à suffisance le détournement des fonds de notre groupe parlementaire” déplore-t-il avant de demander à la présidente de l’Assemblée nationale de reconnaitre illico presto le Groupe parlementaire AFDC-A dirigé par Adèle Kanyinda. Selon lui, cette matière déjà tranchée par le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale ne peut faire objet d’un quelconque examen par la commission Politique, Administratif et juridique.Aussitôt après l’intervention de ce fidèle de Bahati, les députés du FCC sont intervenus pour exiger le rejet de sa motion.Tshimanga Buana fait remarquer que l’AFDC-A reste membre du FCC en dépit de la “rébellion” de son président, Bahati Lukwebo. Pour l’ancien Rapporteur de la Chambre basse, les députés de l’AFDC-A ont été élus sous le label du FCC. Il estime que Bahati paye le prix de sa “rébellion” contre le FCC et son autorité morale, Joseph Kabila.Faux, rétorque Adèle Kanyinda.

Elle démontre que les députés de son regroupement ont été élus sous le label AFDC-A et non sous celui du FCC qui n’est pas un regroupement mais une plateforme électorale non enregistrée par le Journal Officiel.Elle a brandi tous les documents qui reconnaissent l’AFDC-A comme regroupement politique avec comme autorité morale, Bahati Lukwebo.Après ce choc frontal, la plénière décide finalement de transmettre ce dossier à la Commission PAJ pour examen avant que l’Assemblée nationale tranche.

Eric WEMBA

Loading...

Autres titres

RDC- Tueries à Beni “Nous devons être solidaires pour que la paix revienne à l’est” (Mbilia Bel)

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu: 15 journalistes formés à Goma sur les notions des reportages humanitaires

Kabumba Katumwa

La situation sécuritaire sur l’ensemble du pays examinée au cours d’une réunion express du Conseil de sécurité

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus