fbpx
congosynthese.com

Dossier CENI : Voici les révélations de l’abbé Donatien Nshole

Sur les antennes de télé 50, l’abbé Donatien Nshole fait des graves révélations sur les tentatives de corruption et les intimidations qui ont, selon lui, émaillées la désignation de Denis KADIMA.

Le secrétaire général de la CENCO dit être étonné de ce qu’il qualifie d’acharnement et déterminisme des six confessions religieuses au sujet de Kadima.

“Cet acharnement, ce déterminisme qui ne peut s’expliquer qu’en politique alors qu’on est religieux nous pousse à croire qu’il y a un agenda caché. La candidature de Denis Kadima a été accompagnée des menaces et intimidations, là c’est une preuve palpable. Il vous souviendra que nous avons tous signé le 23 juillet, un communiqué conjoint dénonçant des intimidations et des menaces autour du travail qu’on faisait et c’était pour la personne de Kadima. Alors bizarrement, les mêmes personnes qui ont été menacées et qui ne pouvaient même pas passer la nuit chez eux ont changé d’idées du jour au lendemain, ça signifie qu’ils ont cédé aux pressions”, s’est-il étonné.

Deuxièmement, poursuit-il, c’est une candidature qui a été accompagnée des tentatives des corruptions.

Imaginez qu’un religieux viennent trouver un autre pour lui dire écoutez, c’est le candidat du chef, la jeep est là, vous comprenez ça? Un autre sans gêne dit que quelqu’un l’a approché lui faisant une proposition de 100.000 dollars a l’hôtel Béatrice s’il soutenait ce candidat là. Nous sommes des religieux, il y a quand même un minimum d’éthique dont nous devons tenir compte et nous même en élaborant les critères de sélection, on avez catégorisé, il y a des critères techniques et sur ce plan personne ne reproche à Kadima sa technicité. Mais il y a le volet éthique, donc vous comprenez”, avance-t-il.

Il sied de noter qu’aucun consensus n’a été dégagé entre les confessions religieuses sur la désignation du futur président de la CENI, malgré le délai supplémentaire de 72 heures leur accordé par le bureau de l’Assemblée nationale.

P.K

Autres titres

Procès Chebeya : « Après le crime, nous sommes allés à la résidence de Mukalayi chacun des meurtriers a été récompensé de 50 USD » témoigne le policier Mugabo

Patrice Kayembe

Augustin Kibassa à l’assemblée nationale : «Le ministre de PTNTIC n’est pas gestionnaire des revenus du RAM»

Patrice Kayembe

RDC : L’auteur de la question sur le RAM fait 3 propositions au ministre Kibassa

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus