fbpx
congosynthese

Désignation d’un informateur : Pour Ferdinand Kambere le chef de l’État enfonce le pays dans la crise

Le Secrétaire permanent adjoint du Parti du Peuple Pour la Reconstruction et la démocratie (PPRD), Ferdinand Kambere se dit contre cette décision du président Félix Tshisekedi sur la nomination d’un informateur.

Pour Ferdinand Kambere, le Chef de l’État continue d’enfoncer le pays dans la crise.

« Le chef de l’État qui est garant du bon fonctionnement, va d’irrégularité en irrégularité, il continue d’enfoncer le pays dans la crise. Il n’y a plus d’institutions. Je ne sais pas si c’est seulement l’institution président de la République qui fonctionne régulièrement », s’est-il interrogé sur la radio Top Congo.

Il ajoute que  » pour ce qui est de la désignation de Bahati Lukwebo comme informateur, la position du PPRD reste connue. Le parti va ignorer celui qui a été nommé comme informateur parce que le Premier ministre est encore en fonction et il exerce régulièrement comme Chef du gouvernement ».

D’après cet homme politique, le règlement intérieur demande à ce que la majorité soit identifiée au début de la législature.

De ce fait,  » si le président de la République n’a pas la majorité au Parlement, lorsqu’il met fin à la coalition FCC-CACH, il devrait laisser alors la majorité FCC travailler, et non la bloquer en désignant Bahati Lukwebo comme informateur. La majorité était identifiée au début de la législature », soutient-il.

Le secrétaire permanent adjoint du PPRD précise que le FCC reste dans la majorité parlementaire. Nommer un informateur c’est violer la constitution et le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. La majorité parlementaire ne peut être vérifiée par vote mais plutôt par leurs couleurs de partis politiques présents au début de la législature.

En rappelle, après avoir constaté que la majorité parlementaire actuelle s’était effritée, le Chef de l’État Félix Tshisekedi avait décidé de nommer un informateur, conformément aux dispositions de l’article 78, alinéa 2, de la Constitution.

C’est une annonce faite après près de trois semaines des consultations nationales qu’il avait initiées.

Félix Tshisekedi avait précisé lors de son adresse du 10 décembre que cet informateur sera chargé d’identifier une nouvelle coalition réunissant la majorité absolue des membres au sein de l’Assemblée Nationale.

Une promesse réalisée dans la nuit du jeudi 31 au vendredi 1 décembre 2020. Le président Félix Tshisekedi a signé un communiqué rendu public à la radio télévision nationale congolaise, nommant Modeste Bahati Lukwebo, informateur pour identifier la nouvelle majorité parlementaire.

Jul A

Autres titres

Ass.Nat : Voici les deux griefs en charge du Bureau d’âge

deo

Urgent : La 8ème édition du festival amani reportée (officiel)

deo

RDC: « Rébellion en gestation au Nord-Kivu » réaction de l’armée

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus