fbpx
congosynthese.com

Désignation des membres de la CENI: Katumbi refuse à son tour de désigner le candidat à la CENI

Dans un communiqué rendu public, la direction politique de « Ensemble pour la République » a refusé, dans les conditions actuelles de designer un moindre candidat à la Commission Electorale Nationale Indépendante. (CENI).

Ce parti dit prendre acte de l’absence, à cette heure, de consensus au sein de la société civile, en particulier au niveau des confessions religieuses tout en condamnant fermement  » les pressions, intimidations et menaces « dont celles-ci ont, de leur propre aveu, fait l’objet.

Le parti politique de Moïse katumbi joint de ce fait, sa voix à celles des forces sociales et politiques qui exhortent les autorités à un esprit d’ouverture, en vue d’un réel et sincère consensus national, condition sine qua non à un processus électoral véritablement apaisé, crédible, transparent, inclusif et dans le respect des échéances constitutionnelles.

Ensemble pour la République constate que certains politiques ont entrepris de confisquer le processus électoral en 2023. Ce qui passe notamment par le  » verrouillage » de la composition de la CENI.

D’après le parti, indique qu’au sein de la majorité dite de l’Union Sacrée de la Nation, à laquelle il appartient, les groupes parlementaires MS-G7 et AMK et alliés, 2ème et 4ème à l’importance numérique à l’Assemblée Nationale, et donc bien qualifiés pour présenter dès candidats à la CENI et au bureau de celle-ci, ont écrit au président de l’Assemblée nationale pour proposer un schéma transparent et non arbitraire de désignation de membres de cette composante, « alors que ce courrier n’a reçu à ce jour aucune réponse ».

Ainsi, il rappelle qu’il n’est pas trop tard pour emprunter la voie de la raison et de l’intérêt supérieur de la patrie.

Jul A

Autres titres

Signature de l’accord de coopération entre les universités congolaises et l’Université de Liège

Patrice Kayembe

NTIC : A Washington, A. Kibassa Maliba échange avec Peter Pham sur le sommet USA-Afrique

Patrice Kayembe

Kasaï : vive tension au poste frontalier de Kamako entre les militaires congolais et angolais (société civile)

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus