congosynthese

DES PROFS D’UNIVERSITÉ SIGNENT UN PACTE RÉPUBLICAIN AVEC E. RAMAZANI SHADARY

ramazani

S’exprimant devant ses maîtres, le dauphin du Raïs croit au développement de la RD Congo par l’investissement dans la science et la nouvelle technologie.

Emmanuel Ramazani Shadary, candidat indépendant, porté par la Front commun pour le Congo (FCC), à la présidentielle du 23 décembre prochain, a été officiellement reçu le samedi 9 septembre, par une centaine de de Professeurs d’université, membres d’une structure labellisée ” Les Universitaires congolais “. La manif a eu lieu dans un hôtel de la Gombe à Kinshasa.

Pour une rencontre à ce niveau, on peut, d’ores et déjà, imaginer la portée des discours tenus. Rien de propagandisme ambiant. Bien au contraire. Les échanges ont été marqués par un sceau de scientificité. Rien donc de surprenant, quand on sait que les orateurs sont tous membres de la Communauté savante de la RD Congo. D’entrée de jeu, les sociétaires de ” les Universitaires congolais ” ont salué le choix du Chef de l’État Joseph Kabila, sur Emmanuel Ramazani Shadary, comme son Dauphin.
Au-delà de différentes lectures de cette manifestation et des jugements de valeur éventuels, le Prof Elikya Mbokolo est formel. “Emmanuel Ramazani Shadary est le candidat qui envoie le meilleur profil de tous, vu son niveau académique, son savoir-faire, son sens d’humilité….,” a-t-il souligné. Cet historien congolais de grande renommée, précise par ailleurs, ” que la réception du week-end dernier en l’honneur d’Emmanuel Ramazani Shadary, sonne ainsi le go d’un pacte républicain entre le monde scientifique et la politique.
De même que la Grèce doit sa couronne à ses philosophes, la RD Congo devra désormais, compter avec ses Scientifiques. L’heure a donc sonné pour que la Communauté savante du pays s’implique effectivement dans le développement du pays. D’où, le sens de son soutien à la candidature d’Emmanuel Ramazani Shadary, que les Profs considèrent comme le “meilleur de tous “.

LE DEVELOPPEMENT PAR L’INVESTISSEMENT DANS LA SCIENCE…

Dans son sourire proverbial, Emmanuel RamazaniShadarys’est déclaré heureux de prendre la parole devant ses maîtres. Ses anciens enseignants à l’Université. Le futur et potentiel successeur du Président Joseph Kabila, n’ignore pas l’impact de la Science dans la croissance économique de toute nation. “Je crois en l’économie du centre. Je crois au développement de la nation (ndlr : la RD Congo) par l’investissement dans la Science et la nouvelle technologie “, confesse Emmanuel Ramazani Shadary devant ses maïtres réunis dans la salle de l’hôtel ayant servi de cadre à la rencontre du week-end dernier.
Pour le dauphin du Raïs congolais, ” l’investissement dans la science ” est loin d’être perçu comme une variable indépendante. Car, selon lui, “investir dans la science ” rime inévitablement avec la promotion de l’Enseignement à tous les niveaux. Et une fois qu’il est élu Président de la République, Emmanuel Ramazani Shadary promet de relever le défi de la qualité de l’Enseignement en RD Congo. Un système reconnu par tous comme non adapté au besoin réel du développement du pays. Bref, une somme de notions figées et quelque peu surannées, ne cadrant véritablement pas avec l’idéal des Objectifs de développement durable (ODD).
Fort de ce constat malheureux, Emmanuel Ramazani Shadary prend l’exacte mesure de la situation et promet, une fois élu au sommet de l’Etat congolais, en décembre prochain, de mettre un accent particulier sur l’Enseignement. Laurel KANKOLE

Candidature de Emmanuel RAMAZANI SHADARY : L’Appel des Universitaires Congolais

Nous Universitaires Congolais, Signataires de la présente déclaration,
Préoccupés par la problématique de la liquidation de la crise de la légitimité des institutions héritées des querelles survenues à l’aube de l’indépendance de notre pays ;
Soucieux de la certification de la démocratie à travers une passation de pouvoirs exemplaire à l’issue du terme des premières mandatures de la Troisième République ;
Gardant, dans notre mémoire et dans nos archives, la feuille de route ci-après :

A. Vision 10/25 : Vivre dans une société d’espoir (26 octobre 2005) (DSCRP 1) Société d’espoir
En 2030, le Congo abrite une société d’espoir où il fait bon naître et vivre, et où l’espérance de vie de la population est devenue longue.
Tous les citoyens y sont respectés. Les savants, les hommes de culture et de science y sont honorés. Avec le concours des leaders politiques, ils développent des mécanismes adéquats de lutte contre le retour de la pauvreté, sous quelque forme que ce soit.
B. A l’issue du Conclave du Mont Amba (15 septembre 2006) – A la veille du second tour des élections 2006
1. En rapport avec l’issue des élections et la légitimation des institutions politiques
a. Les élections en cours rompent avec la longue pratique de l’usurpation du pouvoir par les opérateurs politiques, auteurs de coups d’Etat ou bénéficiaires du partage du pouvoir d’Etat entre membres de clubs ou composantes politiques.
b. Le Peuple congolais mérite nos félicitations pour sa forte mobilisation qui a montré la volonté des citoyens de reprendre leur destin en mains.
c. Le Peuple congolais ne doit reconnaître la légitimité politique qu’aux mandataires légalement issus des urnes, et ne doit plus jamais accepter que des négociations permettent à des acteurs perdants de se retrouver sur la scène politique au même titre que les gagnants.
d. Les mandataires élus doivent au préalable s’engager devant le Peuple au strict respect de la lettre et de l’esprit de la Constitution et s’interdire solennellement de solliciter auprès du Parlement la révision des dispositions constitutionnelles relatives à la durée et au nombre de mandats qui leur sont impartis.
e. Les candidats et leurs propagandistes doivent faire montre de bonne éducation et s’interdire toute thématique électorale exploitant les clivages tribaux, ethniques, provinciaux ou régionaux, de même que les propos injurieux, haineux ou incitant à la violence.
f. Le Peuple congolais doit refuser d’être gouverné par des personnes indignes et irresponsables, dépourvues de tout sens du bien commun et de la dignité humaine, ou qui hypothèquent l’avenir pour des générations.
C. A l’issue du Symposium du Cinquantenaire de l’Indépendance (3 décembre 2010)
Notre rêve, c’est de reprendre définitivement le bel élan pour faire du Congo une terre d’espérance, une nation unie, une puissance en Afrique et dans le monde, un pays que nous aimons et dans lequel nous voulons vivre dans la prospérité, la fierté, la paix et la dignité.
Pour y parvenir, nous nous engageons prioritairement à :
• Promouvoir, comme principes de base de la vie nationale, l’amour de la patrie, les droits fondamentaux de la personne humaine, l’éthique, l’intégrité et le respect des lois et règlements de la République ;
• Former un nouveau front commun par un nouveau pacte démocratique et républicain, en vue de l’édification d’un Etat de droit doté d’une économie forte et sécurisée d’une armée républicaine en vue du développement durable.
Notons avec satisfaction la progression soutenue des préparatifs devant nous conduire aux élections à la date du 23 décembre 2018, conformément au calendrier publié par la CENI ;
Avons pris connaissance des différentes candidatures à l’élection présidentielle et les avons évaluées au regard des défis de l’édification d’un pays conforme à nos ambitions légitimes ;
Saluons avec ferveur la candidature de Emmanuel RAMAZANI SHADARY, laquelle offre le meilleur profil de tous, vu son cursus académique, sa personnalité, sa moralité, son sens d’humanité, son expérience de la gestion de la chose publique, son patriotisme, son attachement à la droiture ;
Appelons la communauté universitaire et la nation tout entière à tenir le pari pour l’excellence.
Loin des clivages sectaires, portons à la Magistrature Suprême ce candidat de la relance du Congo.
Le moment est venu, pour les Congolaises et les Congolais, de redire : « et pour de bon, prenons
le plus bel élan ».
Fait à Kinshasa, le 08 septembre 2018

(Visited 1 times, 1 visits today)

Autres titres

Election 2018 : la ministre des Droits humains condamne la haine et l’intolérance pendant la campagne

Deo

RDC: l’UE maintient ses sanctions contre des personnalités congolaises

Deo

LE DEAL FATSHI-KAMERHE PORTEUR DE GERMES DE CONFLIT

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus