congosynthese

Des cas de criminalité au menu de l’audition du Vice-Premier ministre de l’Intérieur

Les députés membres de ladite commission se sont appesantis aussi sur les tueries persistantes dans l’Est du pays notamment en Ituri. Ainsi, les députés ont posé plus de 30 questions au patron de sécurité.

Pour le rapporteur de la commission, Juvénal Munubo, « C’était un bon moment où nous avons essayé d’adresser à l’autorité, la situation sécuritaire du pays. Vous avez à Lubumbashi où on entre dans des maisons et tue, le phénomène wewa à Kinshasa, le kidnapping, Bundu Dia Mayala à Kinshasa et dans le Kongo central, (…) une question également posée sur l’allégation des troupes étrangères au Nord-Kivu, l’incursion des troupes zambiennes vers Muliro. Notre souci c’est qu’on arrive à identifier les causes et les acteurs de la recrudescence de l’insécurité dans notre pays. Il faut qu’on identifie les solutions ».

Devant les députés, Gilbert Kankonde a évoqué la question des moyens et des effectifs des agents des forces de l’ordre.

« Il a évoqué un problème des effectifs et des moyens. Beaucoup de députés sont intervenus pour lui dire qu’il faut faire avec le moyen disponible. Il y a un budget que nous votons chaque année » , a ajouté M. Munubo.

Plus de 30 questions ont été posées au vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur qui les a notées et a promis de revenir jeudi pour répondre à toutes les préoccupations des députés nationaux.

Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, était accompagné de ses collaborateurs, notamment les responsables de la Police nationale congolaise et celui de la Direction générale de migration (DGM). ACP

Advertisements

Autres titres

Nord-Kivu : Fini l’isolement de la ville de Goma

Kabumba Katumwa

Procès 100 jours : 3-eme audience en cours à Makala

Deo

Assemblée nationale: Une motion de défiance contre le ministre de la défense. Déjà plus de 30 signatures

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus