congosynthese

Depuis hier à Kisantu au Kongo-Central : Le FCC en réunion d’évaluation souhaitée sincère

L’autorité morale du Front commun pour le Congo (FCC) n’a pas fait hier mardi 26 novembre le déplacement de Kisantu, où il était pourtant annoncé pour une réunion d’évaluation de cette plateforme politique. A la place, c’est  le Coordonnateur Néhémie Mwilanya qui le représente et qui a même pris la parole, en présence des présidents des partis politiques et autres membres du Comité stratégique. Cinq points font partie de cette évaluation, la première publiquement annoncée comme telle, après le cuisant échec du représentant du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary,  à la Présidentielle du 30 décembre 2018.

Il s’agit de l’évaluation de la plate-forme, de sa restructuration, du partenariat FCC-CACH, de l’avenir du FCC et de sa contribution au fonctionnement des institutions publiques suivant les attentes de la population. Les participants sont appelés à une évaluation sincère, en vue de dégager une véritable feuille de route pour l’avenir politique de leur autorité morale, au lieu de la  pousser vers un schéma suicidaire, comme se livrent les sociétaires du parti-phare,  à travers des déclarations et gestes ne favorisant pas la cohésion entre les coalisés.  Les conséquences de la mauvaise gouvernance près de 20 ans durant refont du jour au jour surface. Autant donc adopter  un profil bas plutôt que d’exceller dans la provocation.

Par K.K

Advertisements

Autres titres

« Quand le président Félix Tshisekedi a été installé, Kamerhe avait paralysé notre gouvernement. On était devenus des spectateurs », Bitakwira à la barre

Deo

COVID-19 : LE PROTOCOLE APPI-19 DU DR JÉRÔME MUNYANGI À L’HEURE DES ESSAIS CLINIQUES

Deo

LE VPM TUNDA PLAIDE POUR LA RÉFORME DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus