fbpx
congosynthese.com

Denise Nyakeru propose la réduction de la pauvreté pour lutter contre le mariage des enfants

La Première dame de la République démocratique du Congo, Denise Nyakeru, a proposé dans son intervention au forum sur les violences sexuelles basées sur le genre, en marge de la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD7) qui s’est clôturée le 30 août, la réduction de la pauvreté comme l’un des moyens efficaces pour lutter contre le mariage des enfants.

Pour la Première dame de la RDC, « le mariage des enfants est un fléau qui touche fortement la plupart de pays en voie de développement et constitue un frein à l’émergence d’une société moderne et développée ». Ce forum dont le thème était axé sur : « Zéro violence basée sur le genre pour l’Afrique : ensemble, nous pouvons», avait pour objectif de renforcer la sensibilisation sur le rôle de la femme dans la société et sa contribution autre que dans le mariage.

Mme Nyakeru a profité de cette occasion, pour présenter à la jeune fille et aux hommes, des modèles locaux de réussite consistant de garantir l’accès à l’école pour tous, particulièrement pour la jeune fille. Cela suppose notamment, la gratuité effective de l’enseignement, la construction des écoles dans les milieux ruraux et des réformes nécessaires pour une formation de qualité, a-t-elle expliqué devant l’assistance.

Pratique très répandue en Asie et en Afrique, a-t-elle martelé, le mariage précoce des enfants constitue une violation des droits de l’homme, soulignant que l’UNICEF a, dans son rapport de février 2018, affirmé que le nombre de femmes mariées avant l’âge de 18 ans avait baissé de 15 % au cours de la dernière décennie.

Cette baisse, a-t-elle souligné, est due à l’augmentation du taux de scolarisation des filles, aux investissements publics réalisés en amont en faveur des adolescentes, et aux messages forts diffusés par les pouvoirs publics sur l’illégalité du mariage des enfants et ses effets dommageables, avant d’ajouter que l’UNFPA estime que plus de 700 millions de femmes et de filles en vie aujourd’hui ont été mariées avant 18 ans , leur âge mature.

Quelques recommandations de la Première dame

L’épouse du Président Félix Tshisekedi a encouragé les femmes africaines à exercer les activités « génératrices des revenus (AGR) dans les communautés urbaines et rurales », car celles-ci leur permettent de réduire la pauvreté dans la société.

Elle a fait remarquer que les gouvernements, avec l’aide des partenaires tels que l’UNFPA, devraient notamment développer des concepts tels que maison de la femme qui favorise l’apprentissage de différents métiers (jardinage, sculpture, élevage…), des marchés en appui aux AGR, en vue de faire face à ce fléau.

Une autre recommandation de Mme Denise Nyakeru est celle d’instaurer la paix et la sécurité dans les zones à conflit en poursuivant la lutte contre les groupes armés par le déploiement dans ces régions, des forces de maintien de la paix composées en grande partie de femmes afin de réduire les violences sur les femmes.

Elle a, en outre rappelé, qu’il faut une synergie d’action permettant d’agir sur les causes profondes et non sur les conséquences en vue d’obtenir des résultats durables.

Ce forum a été initié par l’Organisation des Premières Dames d’Afrique pour le développement (OPDAD), le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) en collaboration avec l’Union africaine (UA), rappemme-t-on.
ACP

Autres titres

RDC : bientôt la sortie officielle du single « IGF contrôle » de Félix Wazekwa

Redaction

RDC/ La France apporte un appui financier de 8 millions d’euros à l’hôpital et la Fondation Panzi

Redaction

RDC : la ville de Zongo électrifiée, 50 ans après sa création

Redaction

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus