fbpx
congosynthese

Déclaration déterminante le 12 mars : Manjolo rassure sur la tenue de la 9ème édition des Jeux de la Francophonie à Kinshasa

« Je suis heureux, avec le comité, de pouvoir vous annoncer que la seule chose qui pourra éventuellement arrêter le processus de jeux, c’est le Covid-19. Autrement, si cette pandémie est endiguée, si elle est maîtrisée, c’est le pays de Mudimbe, ce pays de Kimbangu, c’est le commencement, ce pays du bâton d’Ishango, ce pays de savoir et de talents organisera bel et bien ces jeux du 28 juillet au 1èr août 2021 à Kinshasa », a rassuré le ministre d’Etat en charge de la Coopération internationale, Intégration régionale et Francophonie, Maître Pépin-Guillaume Manjolo. C’était  à l’occasion du lancement officiel des activités de la 9ème édition des Jeux de la Francophonie,  le jeudi 12 mars dernier au Showbiz, en plein centre-ville de la capitale de la RD Congo.

C’était aussi l’occasion pour Pépin-Guillaume Manjolo, qui est le président du Comité national de la 9ème édition des jeux de la Francophonie, de présenter les membres de ce comité constitué du bureau, des membres et le commissariat exécutif.

Ainsi,  les ministres en charge des Sports, de la Jeunesse, de la Culture et Arts, de la Recherche Scientifique et Innovation, et de la Communication sont respectivement 1èr Vice-président, 2ème Vice-président, 3ème Vice-président, 4ème Vice-président et 5ème Vice-président du Comité national de jeux, alors que les ministres des Finances, du Budget et du Commerce extérieur en sont des Conseillers.

Le gouverneur de la Ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka,  est le Rapporteur de ce comité. Il a pour premier et deuxième rapporteurs adjoints la représentante personnelle du Chef de l’Etat à la Francophonie et le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre.

Plusieurs vice-ministres du Gouvernement central font partie des membres de ce même comité, sans oublier d’autres personnalités du pays qui constituent le commissariat exécutif. Le ministre d’Etat Manjolo a rappelé qu’à l’origine, la RD Congo n’était pas destinée à organiser « la 9ème édition de jeux de la Francophonie », qui se tiendra du 28 juillet et 1èr août 2020.

Ainsi,  pour sauver cette manifestation tant sportive que culturelle, le pays de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a eu à poser sa candidature le 14 juin 2019. C’est finalement le 2 juillet 2019 que le Conseil Permanent de la Francophonie a accordé cette 9ème édition à la RD Congo, moyennant quelques validations, a soutenu le président du Comité national de ces jeux.

Alors qu’il insiste sur la tenue de ce grand rendez-vous de 2021 de Kinshasa, Me Manjolo a aussi rappelé que « beaucoup ont commenté l’impossibilité de tenir le délai dans un pessimisme qui nous est propre. Lors qu’on est comme moi; affranchi de longue date, on sait que, ce qui est compris rapidement, n’est jamais de longue durée. Etre Congolais de son âme et sa substance, c’est repousser sans cesse, sans répit la paralysie de la volonté, et de conjuguer la volonté puissance ». Une façon pour lui de rassurer une fois de plus sur la tenue prochaine de ces jeux de la Francophonie en RD Congo, qui n’est pas importe quel pays.

Pour réussir ce grand pari, le ministre d’Etat Manjolo et son comité ont la confiance du Président de la République, du Premier ministre de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), qui a également fixé le budget de ces jeux et doit contrôler ce budget secteur par secteur. Une précision, la date du 31 octobre, à  laquelle la 36ème Conférence ministérielle francophone (CMF) s’était tenue, demeure importante pour la RD Congo.

C’est en ce jour que le ministre d’Etat en charge de la Coopération internationale, Intégration régionale et Francophonie, Me Pépin-Guillaume Manjolo avait signé avec l’administratrice de l’OIF, Catherine Cano, pour la tenue de cette 9ème édition de jeux de la Francophonie.

Autres titres

Ilunga Ilunkamba:La démocratie, c’est quand un commis de l’Etat, quel que soit son rang, place l’intérêt général au-dessus de toute autre considération personnelle.

hpadmin

Sud-kivu :Le Boxeur box Samuel Muloko décide de défendre l’image de son pays la RDC en particulier et de la Zone d’Afrique de l’Est en générale

deo

RDC : Vers le degazage du Golf de Kabuno, Félix Tshisekedi a instruit le gouvernement

deo