congosynthese

Dauphin du Président Kabila : encore 19 jours pour percer le mystère

Du 25 juillet au 8 août 2018, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) procédera à la réception des candidatures des Congolais tentés de briguer la magistrature suprême, en même temps que ceux qui visent la députation nationale.

Il s’agit d’un moment très déterminant pour la Majorité présidentielle (MP) qui devra, finalement, présenter le dauphin de Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001.

La MP aura donc, à partir de ce 25 juillet, deux semaines pour se décider, après moult tergiversations. Car, au plus tard le 8 août, les Bureaux de réception et de traitement des candidatures fermeront leurs portes.

Si, du côté de l’Opposition, des candidats présidents de la République se sont déjà manifestés, parmi lesquels Moïse Katumbi, Félix Tshisekedi, Martin Fayulu… tel n’est pas le cas pour la Majorité présidentielle qui maintient encore le suspens. D’ailleurs, des langues se délient dans cette famille politique pour évoquer une possible représentation du Raïs en vue d’un troisième mandat. Mais le chef de l’État a toujours promis de respecter la Constitution.

Si tel est le cas, des rumeurs de plus en plus persistantes font état des noms de Matata Ponyo, Aubin Minaku… comme probables dauphins. Mais ces derniers ne l’ont jamais reconnu de manière officielle.

Jusqu’il y a plus d’un mois, André Alain Atundu déclarait que “cette question n’est pas encore à l’ordre du jour à la Majorité présidentielle”.

Ainsi, au plus tard ce 8 août, l’opinion tant nationale qu’internationale sera fixée sur l’avenir politique de Joseph Kabila à qui la communauté internationale demande de respecter l’accord du 31 décembre 2016.

Toutefois, au regard de tous les plateformes et regroupements politiques créés, la MP se prépare à gagner les élections. Ses tenors ont même déjà inondé l’intérieur du pays dans le cadre de pré campagne.


Autres titres

Nord-Kivu : Affrontements entre FARDC et miliciens Mai-Mai 6 morts ( Isale-Kanguta)

Kabumba Katumwa

Nord-Kivu : Manque d’eau potable à Goma : Les militants de la Lucha arrêtés par la police lors d’une marche

Kabumba Katumwa

« CLANDESTINS » PARTOUT : Les Congolais victimes d’un Etat fragile

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus