fbpx
28.5 C
Kinshasa
August 7, 2020
congosynthese

Covid-19-RDC: Plus de 600 enfants de la “rue” abandonnés par le gouvernement congolais à Goma pendant cette période de pandémie

Le parlement d’enfants du Nord-Kivu a alerté le gouvernement congolais à travers un rapport ce samedi sur une probable crise que plus de 600 enfants dit de la “rue” risque de traverser pendant cette période de pandémie si les autorités compétentes et organisations humanitaires n’interviennent. Côté gouvernement provincial du Nord-Kivu silence radio.

La plus part de ces enfants n’ont pas des parents . ils sont plus de 600 qui restent dans la rue de Goma et ils passent nuits et jours entrain de quémander aux passants surtout pendant cette période où la ville est en isolement suite au covid-19.

C’est dans la ville de Goma chef lieu du Nord-Kivu ou loge toutes les institutions du gouvernement provincial ,notamment le cabinet du gouverneur et l’Assemblée provinciale ou on peut voir ces pauvres enfants sans aucune assistance, une inquiétude de la part de ces vulnérables abandonnés par les autorités.

Aujourd’hui ces enfants enfants dit de la “rue” et non accompagnés sont exposer au coronavirus dans cette ville qui est son troisième cas de covid-19.

Ils vivent sans aucune assistance du gouvernement congolais ni des organisations humanitaires et ils courent un grand risque pendant cette période de la maladie à nouveau coronavirus .

Dans un rapport rendu public à Goma, le parlement d’enfants précise que ces enfants sont plus 600 qui seraient abandonnés par le gouvernement provincial du Nord-Kivu .

Sur la photo, le journaliste à Congo synthèse Justin KABUMBA avec quelques enfants de la rue lors d’un tournage d’un repérage à Goma.

Cette organe qui défend les droits des enfants au Nord-Kivu, réitère son appel au gouvernement provincial et aux structures qui interviennent dans la protection de l’enfant de prendre au sérieux cette question pour prévenir contre cette pandémie.

“Nous sommes affecté par la situation des enfants dans la province du Nord-Kivu ,le cas des enfants dit de la ” rue” et enfants non accompagnés sont exposer au coronavirus dans la ville de Goma. Au moins 600 enfants passent nuits dans la rue, dans les marchés , sans aucune assistance. Nous demandons aux autorités de voir comment ces enfants doivent aussi bénéficier d’une protection, car la santé c’est la priorité pour ces derniers ” a déclaré Fiston Munderhwa, chargé de protection au parlement d’enfant.

La vie de ces enfants dans la rue

“Je passe la journée ici entrain de quémander, si je trouve quelqu’un qui va me bénir avec 200 francs congolais je part acheté quoi manger . J’étais ici un jour j’ai attendu un véhicule qui passait ,et les gens disaient les enfants Protégez-Vous de la maladie à coronavirus et que les parents protègent leurs enfants à la maison”, parle Dady Kasereka enfant de la rue.

” Moi j’ai déjà appris qu’il y a une maladie qu’on appelle coronavirus, alors avec cette maladie j’ai peur ,mais je sais que c’est Dieu qui nous protège ,vraiment que Dieu m’épargne pour que je ne soit pas victime de cette maladie. Souvent on part au lac on se lave car souvent si on sollicite une aide aux passants on trouve de l’argent et on achète du savon on part , on lessive les habitants et puis on rentre encore ici on cherche encore quelque chose pour la nourriture si on trouve pas on rentre chercher où dormir. Vraiment ce que je demande , j’aimerais étudier et peut-être je pourra aider ma famille dans les jours qui viennent” ajoute un autre enfant de la rue .

Joint la ministre provinciale du genre, enfants et familles, madame Fatuma Hassan s’est réservé de tout commentaire,un silence a craindre et qui montre un calvaire et pur que ces enfants risquent de traverser pendant cette période de pandémie.

La ville de Goma à l’Est de la République démocratique du Congo, ville touristique avec plus de 2 millions d’habitants  n’est pas épargnée au  coronavirus ,elle compte désormais trois cas  du covid-19 dont et un guéris.

Justin KABUMBA/Goma.

Autres titres

“Les juges doivent accordés la liberté provisoire à Vital Kamerhe, car elle est garantie par la constitution”, exige L’UNC Butembo

deo

Les élèves finalistes de Butembo revendiquent le maintien de la date du 10 Août pour la reprise des activités scolaires

deo

Meurtre de 14 personnes à Sange: Le militaire tueur est déjà aux arrêts (Gouverneur)

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus