fbpx
congosynthese.com

Contrats chinois: 27,5% d’exécution pour Infrastructures et 77% concernant financement minier

L’échéance de deux semaines accordées à deux membres du Gouvernement pour l’état des lieux de l’exécution technique et financière des projets inscrits dans le contrat sino-congolais a été respectée. Au cours du Conseil des ministres tenu le vendredi dernier, le Ministre d’Etat en charge des ITPR a laissé entendre que 27,5% concerne le taux d’exécution, pendant que la Ministre des Mines relève 77% par rapport à l’investissement minier. 

Pour Alexis Gisaro, le montant investi par les Chinois qui se chiffre à USD 825millions (intérêts non compris) sur les USD 3 milliards prévus a été affecté à l’exécution de 40 projets dont 27 achevés et 13 en cours d’exécution. Soit un taux d’exécution de 27,5%. Un programme séquencé entre 6 phases a été proposé pour le décaissement du solde du USD 2 milliards restants sur la période 2012-2025.

Il a souligné la nécessité de libérer les tranches de USD 150 millions prévues pour 2021 et 300 millions pour 2022.Il a aussi suggéré de convaincre SICOMINES SA au regard des flux de trésorerie enregistrés, un plafonnement du financement des projets d’infrastructures chiffré présentement à USD 1,053 milliard.

Il a souligné la nécessité de libérer les tranches de USD 150 millions prévues pour 2021 et 300 millions pour 2022.Il a aussi suggéré de convaincre SICOMINES SA au regard des flux de trésorerie enregistrés, un plafonnement du financement des projets d’infrastructures chiffré présentement à USD 1,053 milliard.

Concernant le contour minier de l’état des lieux, Mme Nsamba Kalambayi a indiqué qu’un montant de USD 2,454 milliards a été investi sur les USD 3,2 milliards prévus. C’est ce qui explique le taux d’exécution de 77%. Par rapport aux problèmes majeurs d’ordre juridique, technique et financier constatés dans la convention de collaboration la Ministre des Mines a suggéré notamment une évaluation de l’exécution du projet minier par une commission interministérielle pour déterminer les dépenses engagées dans la mise en œuvre du projet et de rendre compte du taux de convention en vue d’envisager le futur.

Etant dans une autre commission interministérielle avec des services publics instituée le 17 septembre dernier sur ordre du Président de la République, il n’est pas exclu que des aspects soulevés soient abordés. Le rapport de cette commission est attendu dans les meilleurs délais

Autres titres

F.Kalombo à Peter Kazadi : « S’il pense que Moïse Katumbi combat l’Union sacrée de l’intérieur, qu’il le chasse »

Patrice Kayembe

MESSAGE D’ALERTE DE LA CENCO

deo

Ceni: Denis Kadima investi par le président Félix Tshisekedi

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus