fbpx
congosynthese.com

Congolité : « Soit cette proposition est retirée, soit nous nous retirerons de l’Union sacrée » (Olivier Kamitatu)

Olivier Kamitatu directeur de cabinet du président de Ensemble pour la République Moïse Katumbi, a, au cours d’une interview accordée à Jeunes Afrique, réagit au dépôt de la proposition de lois sur la congolité.

Pour cet ancien ministre national, soit cette loi est retirée soit ensemble se retire de l’Union sacrée de la nation initiée par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

« Là, nous risquons de franchir la ligne rouge. La mise à l’ordre du jour de l’Assemblée d’une telle proposition constituerait un point de non retour. Soit cette proposition est retirée, soit nous nous retirerons de l’Union sacrée« , a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Olivier se demande « si on annonce une candidature à une élection deux ans et demi avant l’échéance, et que l’on commence déjà à envisager l’élimination de candidats, c’est un problème« 

Pour rappel, un projet de loi visant à n’autoriser la candidature à la présidentielle qu’aux seuls Congolais nés de père et de mère congolais a été déposé au Parlement. La majorité de Félix Tshisekedi se déchire sur le sujet.

« Pour des raisons de loyauté et de fidélité à la nation congolaise, l’exercice de la fonction de président de la République, de président de l’Assemblée nationale et du Sénat n’est réservé qu’aux seuls Congolais nés de père et de mère ». Cette disposition, qui figure dans l’article 24 d’une proposition de loi initiée par un ancien candidat à la présidentielle de 2018, l’économiste Noël Tshiani, provoque de forts remous au sein de la majorité présidentielle.

P.K

Autres titres

CCE : le Gouvernement met le cap sur un objectif de 3 milliards USD de réserves de change

deo

Le coût du projet chemin de fer Kindu-Uvira-Bujumbura-Kitega

deo

Jean Claude Katende : « Si Ensemble quitte l’Union Sacrée, il commettrait la grande erreur de son parcours »

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus